L’Âne et le Loup
Gauthier Piéard et Hervé Roberti (Napodra, 2013)
Les deux auteurs de ce livre illustré nous donnent une nouvelle version des fables d’Esope, grand fabuliste grec qui a largement inspiré Jean de la Fontaine. L’illustration de ce texte est contemporaine, avec un style proche du graffiti puisque Gauthier Piéard est un graffeur que vous pouvez également découvrir en interview dans ce numéro sous le blaze de Saem. Le dessin accompagne avec brio un texte accessible au grand public qui raconte l’histoire d’un âne blessé avec un morceau de bois dans le pied, l’empêchant de marcher. Un loup survient et l’âne pense que sa dernière est heure venue. Pourtant, le loup trouve la prise un peu grosse et fait mine de vouloir lui rendre service… Pour connaître la suite, je vous invite à vous plonger dans cet ouvrage… Bonne lecture ! TBY

La Petite mort
Davy Mourier (Delcourt, 2013)
Papa Mort et maman Mort envoient leur petite Faucheuse se sociabiliser à l’école des humains… Cette comédie délirante et grinçante ne peut que vous interpeller si vous êtes fans d’univers « burtonien ». Le ton toujours décalé réussit à cette BD et l’auteur arrive même à faire rire avec des situations assez basiques. Son personnage en devient attachant malgré un univers noir. Les strips sont efficaces et le rythme des histoires nous tient en haleine même si le trait est simple et parfois gauche. De l’humour noir garanti dans un bel album. MLB

Ma révérence
Lupano et Rodguen (Delcourt, 2013)
Deux perdants, Vincent, mal dans sa peau et dans la société, accompagné de Gaby, un rocker déconcertant, préparent un braquage altruiste. Ils souhaitent quitter la France pour s’installer en Afrique… Les auteurs nous offrent une chronique sociale basée sur des expériences personnelles et leurs réflexions sur une société qu’ils ne cautionnent plus… Le scénario est bien ficelé et le dessin sert à merveille l’histoire, sans fioritures ni d’ajouts inutiles. Le style est limpide et efficace ! Le dessinateur est issu de l’animation et cela se ressent dans le rythme de la BD. Un dernier mot pour dire que la couleur est sobre mais donne à l’action un côté road-movie qui ne peut que vous plaire. Une bonne bande dessinée à lire sans modération. TBY

Trahison. Algérie, été 62
Fawzi Brachemi (Boîte à bulles, 2013)
Oran, juillet 1962… Le jeune Médiene découvre que l’Algérie est animée d’un souffle nouveau lorsque son frère aîné revient à la maison après dix ans d’absence. Jusque-là, il consacrait son temps à jouer et ces retrouvailles familiales sont l’occasion, pour cet enfant de 13 ans, d’entendre le témoignage d’un adulte sur les changements politiques qui s’opèrent dans son pays… Ce récit se concentre sur la période qui s’étale de juillet 1962 à juin 1965. Une BD docu-fiction qui permet de renouer avec cette histoire difficile qui reste assez peu connue car trop politisée. Le trait du dessinateur, bien que simple et parfois maladroit, nous permet d’entrer pleinement dans le récit et d’en apprécier la finesse. Les couleurs sont chaudes comme le soleil d’Algérie en été. Un point positif : le dossier en annexe nous offre des pistes pour continuer nos lectures. Un album de qualité à offrir et à lire. MLB

L’art se rue 2 – 12 pionniers de l’art urbain en France
Karen Brunel-Lafargue avec un avant-propos de Gérard Zlotykamien (Editions h’Artpon, 2013)
Le siècle dernier a connu une mutation dans sa perception et dans sa pratique de l’art : l’émergence d’artistes se saisissant de la ville comme terrain expérimental de leur art déclenche un phénomène défiant les institutions et le monde de l’art. Avec ce second opus de l’art se rue, douze pionniers de la scène française de l’art urbain nous racontent leur parcours particulier et nous proposent leur regard sur l’évolution d’une pratique devenue mondiale. Karen Brunel-Lafargue réalise dans ce livre de belles interviews d’artistes très différents mais ayant un point commun, celui d’avoir initié une nouvelle pratique artistique. Les images sélectionnées sont pertinentes et nous offrent un panorama assez riche du travail de ces artistes. Un second volume que nous saluons et, bien entendu, que nous ne pouvons que vous conseiller de lire. TBY

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s