San Francisco street art
Steve Rotman (Prestel, 2010)
Un petit livre bien illustré mais sans aucun texte pour préciser les endroits et les artistes qui sont présentés. Il est dommage de résumer le street art dans cette ville sous la forme d’un catalogue photographique que l’on peut aisément retrouver sur internet. L’intérêt d’une publication papier est d’apporter quelque chose de plus à la profusion d’albums photos que l’on peut consulter sur le web depuis bientôt une dizaine d’années. Un cadeau à offrir à des néophytes qui donnera peut être envie d’en savoir plus sur cet art en mouvement, sur cet art vivant !  TBY

9eConcept, 20 ans de création collective
Frédéric Claquin (Herscher, 2013)
La monographie du 9e Concept, groupe d’artistes talentueux, dans la collection Arttitude nous permet de découvrir l’histoire de ce collectif depuis sa création. Leur univers est à la fois simple et complexe, coloré et monochromatique, élaboré et brut… Du talent à chaque page et des images d’une grande qualité qui mettent en valeur le travail de chaque artiste. Stéphane Carricondo, Ned et Jerk 45, amis depuis 20 ans, ont su transformer une aventure de jeunesse en une dynamique de création essentielle dans le paysage artistique urbain de ce début de siècle. Un livre qu’il faut lire absolument. TBY

Au-delà du street art
Ouvrage collectif (Critères éd., 2013)
Le catalogue de l’exposition Au-delà du street artqui a été présentée au Musée de la Poste du 28 novembre 2012 au 30 mars 2013 est disponible en librairies. On peut y découvrir les artistes exposés, les techniques et matériaux qu’ils ont utilisés : le pochoir, la peinture aérosol ou acrylique, le papier découpé… Quelques grandes figures du street art comme Banksy, C215, Dran, Invader, L’Atlas, Ludo, Shepard Fairey, Swoon ou encore Vhils sont dans ce livre agréable à lire si vous n’avez pas eu la chance de visiter l’exposition. TBY

Btoy, La passionaria du street art
Thierry Froger (Critères éd., 2013)
BToy est originaire de Barcelone et commence à laisser des « traces » dans sa ville à partir de 2002. Ses premiers pochoirs révèlent déjà une grande maitrise et un sens raffiné de la mise en scène urbaine. Cette présentation met en lumière la pratique du pochoir de cette jeune femme qui réussit à associer son art avec le support dans une parfaite symbiose. Ses thématiques universelles et la présence de femmes dans son univers apportent une touche particulière dans le monde du street art européen. Du bel ouvrage, assurément ! TBY

Certifié(e)s Hip-Hop
E. Kervella et A. Toffana (Éditions de la Reinette, 2013)
Un ouvrage étonnant et plein de vie qui dresse le portrait de 55 acteurs hip-hop de la région des Pays de Loire. Une sorte d’état des lieux bien présenté qui nous permet de mieux connaître la dynamique de cette culture dans une région où le hip-hop est très vivant et actif… Parfois même plus qu’à Paris ! Toutes les disciplines (rap, Djing, beat box, danse et graffiti) sont représentées à travers des photos et des textes de qualités, avec un petit clin d’œil d’un des peintres qui cite le livre Paris Tonkar comme étant une de ses bibles (big up gros !)… Une belle aventure éditoriale qui a été accompagnée par une exposition lors de sa sortie. A suivre donc ! TBY

C215
C215 (Pyramyd, 2012)
Une belle surprise et une lecture qui donne la bonne humeur ! Christian Guémy aka C215 est un artiste incontournable de la scène du street art international, peignant partout où il se trouve : de New-Delhi à Londres en passant par Istanbul, Fès, Rome, Barcelone ou encore Paris, il a laissé derrière lui de beaux pochoirs que nous retrouvons dans ce livre plein de couleurs et de visages rayonnants. Le format est pratique et peut nous servir de guide pour retrouver les œuvres de cet artiste si l’on a la chance de se trouver dans l’une des villes où il a bombé ses pochoirs. MLB

Hors du temps 2
Antonin Giverne (Pyramyd, 2012)
Du lourd ! Hors du temps est une réussite à tout point de vue : les photographies sont magnifiques, le choix des peintures est sérieux et la mise en page est fluide et nous entraine de pages en pages vers de belles réalisations murales, sans pauses ni fausses notes. Terrains vagues, friches industrielles, bâtiments sans vie, zones abandonnées à la marge de la cité… Des terrains de jeu que les writers affectionnent pour mettre en valeur leur art ! De Paris à Johannesburg, de Londres à Berlin ou encore Barcelone, une quarantaine de graffeurs nous proposent leur expérience dans ces lieux loin de tout et leur vision artistique. Un ouvrage à lire absolument ! TBY

Les yeux dans les murs
Les Festivaliers (2013)
Les Festivaliers  pour leurs cinq ans d’existence nous proposent ce livre gratuit, consultable en ligne (http://www.lesfestivaliers.com) mêlant football et street art. Un OVNI dans la production de livres sur le sujet qui ne peut laisser les amoureux du ballon rond et du graffiti insensibles. 23 noms ont été sélectionnés à l’instar des sélections du football, étant répartis par poste : gardien du temple ou les graffeurs à l’ancienne qui ne jurent que par le spray, défense d’afficher ou les colleurs d’affiches, etc. Une pointe d’humour avec la catégorie « les abonnées du commissariat » et tout ce qui se rapproche du graffiti vandale ! On y trouve les œuvres de MadC, El Mac, Tilt, Max Zorn, Mentalgassi, Dan Witz, Evol, Zevs, L’Atlas, Sam3, Olek, Vhils, Banksy, Interesni Kazki, Slinkachu, Os Gemeos, Roa, Speedy Graphito,  Kidult, Aryz, Le Cyklop, Blu, Mobstr. En bref, une sélection à évaluer au plus vite ! TBY

Keith Haring studio
Baptiste Lignel (Alternatives, 2013)
L’auteur raconte dans ce livre-objet un après-midi passé avec Keith Haring, dans son studio de New York. Les photos qui ornent ce documentaire sont celles d’un garçon de 14 ans (Baptiste Lignel), curieux de voir le travail en action de ce peintre créatif et hors norme. C’est un témoignage touchant et qui donnera envie de mieux connaître ce peintre autrement qu’à travers son utilisation abusive par le merchandising et autres vendeurs de tasses à café. Merci à l’auteur de nous avoir fait partager, sans voyeurisme ni mauvais goût, un bon moment de peinture et d’humanité. MLB

Journal
Keith Haring (Flammarion, 2012)
De l’âge de 19 ans jusqu’à sa mort 1990, l’auteur de ce journal a consigné dans des carnets ses réflexions sur son travail, son succès commercial, ses rencontres, son homosexualité, ses lectures mais aussi sur les autres peintres de son époque. Ce témoignage de première main sur les pensées et la manière de voir le monde nous permet d’envisager son œuvre sous un regard différent. Les amateurs de ce peintre ne pourront qu’apprécier et les curieux seront surpris par certains passages. La sexualité est très présente dans ce journal et on comprend mieux ce thème récurent dans sa peinture : une sorte d’obsession ! Son esthétique et son ouverture aux expériences nouvelles sont explicitées à travers ses écrits, mettant ainsi des mots sur sa démarche artistique. Plus qu’une lecture, une expérience et un moment partagés avec le peintre ! MLB


Planète graffiti
Nicolas Ganz (Pyramyd, 2011)
Cette nouvelle édition revue et augmentée de Planète graffiti tient toutes ses promesses. Les 2 000 photographies, de plus de 180 artistes, offrent un panorama sur la création des artistes urbains dans le monde. L’auteur a su capter l’air du temps et les tendances du moment dans les disciplines anciennes et celles qui émergent. Ce livre est une anthologie de qualité qui permet aux lecteurs de comprendre la vitalité et la créativité des graffeurs et autres praticiens des cultures urbaines. Pas une référence mais un recueil incontournable pour avoir une vision globale du mouvement. Un travail sérieux et qui ne peut qu’être salué ! TBY

Murmures du monde
D. Rabotteau et F. Soltan (La Martinière, 2012)
A la première lecture, on apprécie la lecture de ce livre riche en images mais très vite on se dit qu’il manque quelque chose. La musique sonne faux, les murs sélectionnés sont-ils les plus représentatifs des thématiques abordées ? Aucun artiste n’est mentionné, les citations mises en exergue sont bien senties mais à quoi servent-elles ? Donner du crédit aux murs ou à cet art ? Une déception malgré la qualité indéniable du travail effectué et du travail éditorial. Dommage… MLB

Tags: Paris, New-York, Sao Paolo
Paris, New York et Sao Paulo. Trois villes importantes du graffiti, trois styles différents, chacune ayant sa propre histoire. Les auteurs ont réussi à synthétiser la quintessence du graffiti dans un beau livre qui plaira aux vrais amateurs de graffiti. Un petit reproche : il manque certains gros cartonneurs en tag dans la partie consacrée à la France (dommage !) mais pour cela il aurait fallu avoir des photographies de la période 1984-1990. A part ce petit détail, on ne peut que lancer un big up à l’équipe et les remercier pour ce livre. TBY

Street Art. Portraits d’artistes
Glenn Arango (Graffito, 2011)
Ce livre à la pagination importante est un catalogue d’une cinquantaine d’artistes urbains qui propose de belles images accompagnés de textes synthétiques expliquant leur état d’esprit et leurs techniques. Le point fort est qu’il aborde tous les styles et toutes les régions du monde mais cela reste, une fois de plus, un ouvrage qui n’aborde que l’écume de cet art et ne s’attache pas à entrer dans le vif du sujet. En outre, l’approche subjective, très ou trop « anglo-saxonne », oblige les auteurs à reprendre les mêmes artistes que l’on retrouve systématiquement dans les livres consacrés à ce sujet. Pas de découverte ou de prise de risques. Malgré tout, il n’en demeure pas moins un livre intéressant à lire si l’on est à la recherche d’informations de base. MLB

Street art et graffiti
Anna Waclamek (Thames & Hudson, 2012)
Donner les clefs pour comprendre le graffiti, sa philosophie, ses techniques et son vocabulaire est d’autant plus essentiel que cet art, fondé sur la clandestinité et l’anonymat, ne s’adresse pas a priori au grand public. Ce livre se veut donc une approche érudite du sujet avec des explications sur les techniques, l’histoire et les tendances qui définissent les arts urbains dans leur ensemble. Le seul bémol est qu’il est très complet pour la partie street art dans l’aire anglo-américaine mais reste parcellaire et approximatif concernant cet art dans les autres régions du monde. Le travail de l’auteur est conséquent et peut être considéré, au vu des publications actuelles, comme étant le plus sérieux (et de loin) sur le street art. A lire absolument !  TBY

Street art book : Carnet de voyage
Tristan Manco (Pyramyd, 2010)
L’auteur continue son tour du monde : des rues de Bogota aux murs londoniens en passant par les faubourgs de Mexico, il nous propose de partir à la rencontre d’artistes qui ont fait de la rue un de leurs domaines d’intervention privilégiés. Les images sont magnifiques et l’on ressent tout de suite un côté authentique, vécu, dans la présentation des artistes et de leurs œuvres. Cet art book est un mélange subtil de carnet de voyage, sketch book et galerie de photos. Les textes sont bien écrits avec, çà et là, des envolées qui dynamisent l’illustration ou la séquence photo. Un livre que vous pouvez lire plusieurs fois en découvrant à chaque fois de nouvelles choses. Une réussite à tout point de vue. TBY

Les tribulations d’un jeune mousse en mer celtique
G. Dadies et A. Verhille (Magellan et Cie, 2013)
La lecture de ce carnet de voyage est un véritable régal, entre récit à l’ancienne avec des dessins bruts et la présence de la matière. Cela respire le vent marin, la bière et la sueur. Les auteurs ont réussi à travers cet ouvrage à redonner vie au récit maritime, avec ses codes, ses termes alambiqués et exotiques pour les néophytes mais qui nous invite au voyage. A l’abordage, moussaillons ! Et surtout n’oubliez de prendre, dans votre baluchon, le bouquin de Dadies et Verhille… TBY

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s