Le choix de la rédaction
Private Liberty, T1 L’Échelle de Kent
Nerac, JB Djian, Ternon et Kanigaro / Ed. Vagabondages, 2014
« J’aimerais maintenant tester votre réaction aux munitions de gros calibre » propose-t-on au héros en page 27. C’est exactement le défi qui se posera aux lecteurs de cette perle découverte totalement par hasard, grâce à sa couverture très réussie qui hypnotise. Cette bd est tout simplement la meilleure surprise de l’année ! Au scénario, un beau duo de pros. Le vétéran encore vert Jean-Blaise Djian et le novice Nérac (c’est son 1er album !) font mouche avec un récit qui digère parfaitement le double héritage des comics et du franco-belge, pour en extraire le meilleur. Ce qui démarre comme un polar noir avec le journaliste local Jean Fanal enquêtant sur un meurtre à Bayeux (en dire plus serait criminel) se mue sans effort en un thriller fantastique qui fait de cet album un OVNI éblouissant au sein de la production actuelle. Un récit très bien construit, haletant, avec un personnage central attachant, une figure héroïque charismatique et des seconds rôles savoureux, un rythme qui monte en intensité et toute une mythologie crédible qui envoûte et promet plus encore. Au dessin, Cyrille Ternon, déjà complice de Djian sur l’intéressant Silien Melville, est monté en puissance et prouve qu’il est autant capable d’exploser dans des scènes d’action spectaculaires que de frapper chirurgicalement dans les moments intimistes. Il faut dire que son trait de torpedoest sublimé par le travail de sniper orfèvre de Kanigaro dans son traitement de la couleur, aussi pertinent qu’original. Cet album est aussi la preuve qu’un dynamique éditeur régional comme Vagabondagesest capable de tenir la dragée haute aux grandes maisons. Cette modeste maison d’édition avait déjà annoncé la couleur avec la très sympathique série polar bretonne Fanch’ Karadec (3 tomes à déguster) et le succès mérité de sa pentalogie historique Normandie Juin 44 (coffret à se procurer d’urgence pour fêter le Débarquement !). Pascal Daniel incarne cette vision trop souvent oubliée d’un éditeur partenaire de ses auteurs. La meilleure démonstration de ce travail d’équipe, mené dans l’émulation et le respect mutuel, est cet album que vous tiendrez entre vos mains. C’est tout ce que la BD doit être, une aventure inédite où vous prendrez un pur plaisir narratif, en attendant fébrilement la suite… Miceal

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s