Exposition : hommage à Scaner

DSC_0922

Direction la galerie Le Livart de Montreal pour assister à l’exposition  » Time is Gold » rendant hommage à l’artiste SCANER décédé d’une grave maladie a l’âge de 36 ans.

Alex SCANER était l’une des figures reconnue du graffiti Montréalais, autant par ses fresques gigantesques en collaboration avec les municipalités, que par son parcours vandal.

L’exposition permet de retracer une partie de la vie artistique de SCANER en proposant toutes sortes de productions sur différents supports .

De nombreux hommages produits par différents artistes (Astro, Benny Wilding, Earth Crusher, 123Klan, Stare, Zek et Zema) y sont également exposés.

Voici quelques photos de l’exposition :

Credits Photos :   fb : Big Daddy Photos / Instagram : Big Daddy

Ourcq Living Color 2017

DSC_0204

Depuis plusieurs années le festival illumine les rues proches du canal de l’Ourcq dans le 19e arrondissement de Paris.

Organisé par Da Cruz et l’association « Cultures Pas Sages » cet événement rassemble des artistes venus des quatre coins du globe.

Quatre spots étaient occupés par des artistes tel que BATSH – BROK – DACRUZ – FAKIR (Chili) – KAN – PANDA (Portugal) -PITITORE (Chili) – SANE 2 – SHAKA – SMILE (Portugal)….

affiche2017

Voici quelques photos prisent lors de l’événement :

 

Crédits photos : Big Daddy Photos

Page Facebook de Ourcq Living Colors

 

« Occupation visuelle », graffitis de Santiago et São Paulo

Ce livre-objet édité chez Ombú éditions propose des clés pour appréhender la saturation d’écritures urbaines sur les murs des villes occidentales et latino-américaines. Il est le fruit de rencontres, mais aussi d’un travail photographique et filmique. Il est le lieu d’une réflexion sur les discours qui entourent des pratiques généralement clandestines, sur la criminalisation qui accompagne d’ordinaire l’examen de ces acteurs particuliers dans la ville.

image-html

Jean-Baptiste Barra et Timothée Engasser, tout en étant à l’écoute de ces graffeurs et en restituant leurs paroles, tentent de mettre à distance les stéréotypes liés à ces pratiques et la stigmatisation qui en découle trop souvent. Ces deux regards complémentaires et complices abordent la jungle urbaine et murale, qu’elle soit sur le mode du tag à Santiago du Chili ou sur le mode de la pixação à São Paulo, pour mieux nous faire partager des codes graphiques, nés d’héritages et de traditions méconnus.

ipealt

Nul doute que les tagueurs et autres pixadores créent des réseaux complexes où coexistent la compétition tout autant que le partage de ces pratiques scripturales, que nous percevons comme sources de conflit alors qu’elles peuvent être également sources de reconnaissance. Marques identitaires de communautés constituées aux marges des espaces urbains, ces mots et signatures n’arrivent pas forcément à se transformer en slogan mais attestent d’une violence au cœur de nos sociétés. Toute réponse n’est cependant pas de l’ordre de l’effacement lorsque l’on s’attache aux réflexes des institutions en charge de la protection de l’espace public et contre lequel « s’insurgent » les tagueurs : aux côtés des deux auteurs, on ne peut que s’interroger sur les renversements d’images et les récupérations artistiques effectuées par des autorités urbaines, dans le but de recycler, absorber, altérer la charge de contestation incluse dans ces éclats graphiques.

Source : éditeur

Voici deux rencontres filmées, réalisées par les auteurs en amont du livre Occupation Visuelle :

Pour commander le livre, cliquez ici.

Alsace graffiti

couverture2-copie-copie

Alsace graffiti, c’est ce titre simple et clair que j’ai souhaité donner à ce beau livre. Une trentaine d’artistes et quelque 400 photos vous feront découvrir les graffiti d’artistes ayant exercé leur art en Alsace. Pour chacun d’eux, une petite présentation, une photo perso, et quelques lignes sur leur parcours, en français et en anglais.

maquette-alsace-graffiti5

Voilà presque deux ans que je parcoure l’Alsace du nord au sud pour trouver les plus beaux graffiti. Le plus dur était de rentrer dans le cercle de ces artistes quelque fois atypiques, mais, oh combien, sympathiques. J’espère que cet ouvrage saura faire partager les émotions qui m’ont traversé lorsque je découvrais les chefs-d’œuvre souvent cachés aux yeux de tous.

Alsace graffiti, it is the simple and clear title I wanted to give this beautiful book. More than thirty artists and more than 400 photos will make you discover the graffiti of artists who have practiced their art in Alsace. For each of them, you will find a small presentation, a personal photo and a few lines describing their work, in French and English.

maquette-alsace-graffiti

For almost two years I have been travelling from north to south of the Alsace region, to find the most beautiful graffiti. The challenge was to get into the circle of those sometimes atypical artists, but so friendly. I hope that this book will allow me to share the emotions that I felt when I discovered the masterpieces, which are often hidden.