YPER-BOOK de Repy

Soutenez l’édition d’un livre de throw-up illustrés !

ArtBook-Repy

Arno, alias REPY, graffiti-artiste passionné par la lettre. Il a passé son enfance à Paris les mains toujours prises d’un crayon et d’une feuille. Consacrant son temps libre à l’expression dessinée de ses pensées et à la découverte de différents outils et techniques. A l’âge de 7 ans, il emménage dans le sud et grandit sous un climat propice à la peinture « hors les murs » et l’expression graffiti dont il est tombé amoureux dans les métros de sa ville natale… Fraîchement débarqué à La Réunion, l’écriture reste au coeur de son projet artistique, qu’il développe aujourd’hui également sur toile.

Il réalise actuellement des planches de « throw-up », ou « flop » (forme intermédiaire entre le tag et la pièce) aux feutres à alcool et acrylique sur papier ivoire 165 grammes en format A4 (21cm X 29,7cm).

Il revisite le lettrage YPER (annagramme de REPY) par une multitude de déclinaison de couleurs et d’illustrations. Les retours très positifs aux publications de ces dessins sur son instagram l’encourage à continuer et à aller plus loin.

Son projet aujourd’hui est d’éditer un livre regroupant ces planches ! Et si vous le rejoigniez dans cette aventure ? En précommandant l’YPER-BOOK et/ou en en parlant autour de vous !

Pour soutenir le projet c’est par ici : https://fr.ulule.com/yper-book-de-repy/

Planche Art Book Repy

Retour sur le Graffiti 974 JAM – 1ère édition

La Réunion a connu un mois d’octobre 2019 animé par plusieurs événements street-art et graffiti ! Retour en images sur l’un d’entre eux : Le Graffiti 974 JAM, 1ère édition organisé par Le Graffiti 974 et l’association LORD de la Rochelle. Un événement qui a duré 2 jours, les 26 et 27 octobre 2019 à l’Etang du Gol de Saint-Louis (RE). Un public qui a répondu présent et des graffeurs et street-artistes plus que motivés à peindre sur la fresque ou sur les murs libres du spot ! Le rdv est pris pour l’année prochaine !

Par Les Yeux de l’endormi

Soirée de lancement : Graffiti 974 JAM

Visuel de l'affiche

L’événement « GRAFFITI 974 JAM » qui se déroulera les 26 et 27 octobre 2019, est une manifestation culturelle, festive et artistique, organisée dans le but d’offrir au public un panel complet d’activités que représente le mouvement Hip-Hop et de réunir les acteurs de ce milieu.

A cette occasion et en partenariat avec le Downtown St Pierre, aura lieu le jeudi 24 octobre dès 19h : LA SOIRÉE D’OUVERTURE DU GRAFFITI 974 JAM !!!

/// Au programme ///

– Menu spécial « Graffiti 974 »
– Performance live street-art / graffiti
– Exposition éphémère
– Une ambiance hip hop assurée par DR.STEW

Une soirée à NE MANQUER SOUS AUCUN PRÉTEXTE !!!
A ajouter absolument à vos agendas !

Infos et Réservations :
downtownstpierre@gmail.com
0262 08 76 53

A propos du Graffiti 974 Jam

FESTIVAL REUNION GRAFFITI DU 04 AU 13 OCTOBRE 2019 à la Réunion (974)

L’association Fat Cap est basée aux Camélias, à Saint-Denis. Crée en 1996 par deux artistes grapheurs Konix et Eko, elle s’est spécialisée dans les domaines de la vidéo, la photo, le graphisme, l’infographie et la MAO. Pratiques qu’elles souhaitent aujourd’hui transmettre et mettre au service du public.
Elle mène des actions culturelles et artistiques, avec comme support le graffiti et la peinture, et travaille, via ce support, sur des axes de médiation avec la jeunesse.

Réunion Graffiti est le premier rendez-vous du graffiti et du Street Art à l’Île de la Réunion. 25 artistes vont se réunir le temps d’une semaine pour un moment d’expression et d’échanges entre artistes internationaux et artistes locaux.

La Réunion deviendra ainsi pendant quelques jours un rendez-vous majeur de l’art contemporain à l’échelle mondiale, lui permettant de rayonner par-delà l’Océan Indien. Deplus, comme l’intérêt pour le Street art ne cesse d’augmenter sur l’île, Réunion Graffiti a la volonté de faire participer un public d’initiés mais également familial et scolaire.

Pour sa première édition, le festival se déroulera à Saint-Denis.

  • L’espace extérieur de la FABRIK, au cœur du quartier Patate à Durand,  sera dédié à réalisation d’une fresque monumentale de 500 m2 comprenant une façade d’immeuble et un mur de 90 m de long. Cet évènement de proximité propose réellement d’utiliser comme médium le graffiti afin d’offrir un espace d’échanges, de partage et de découverte aux habitants du quartier et à un plus large public. Nous prévoyons d’associer les associations de quartier pour créer une synergie de proximité et mettre en valeur les savoir-faire du tissu associatif. C’est à notre sens, aussi une manière de valoriser les quartiers.
  • La médiathèque François Mitterrand accueillera un workshop de 2 jours ou les artistes réaliseront des toiles qui seront ensuite exposées lors du festival.
  • Conférence, projection de film, expositions, soirée, rythmeront la semaine de festival dans différents lieux et établissement du Chef-lieu.

Pour en savoir plus sur le Festival, c’est par ici : https://reuniongraffiti.re

PRC, le bloc letters crew

Le PRC Crew est une bande de pote qui a retourné pendant des années les plus grands murs de l’île de la Réunion avec leur bloc letters. Rskpé et Mcdick ont répondus à nos questions.

Quand et comment le crew PRC a été créé ?
PRC crew est né dans l’ouest de l’ile de la Réunion il y a une bonne quinzaine d’année. Il a été créé par SOACK (maintenant LHORLOGE), WOSK et IKONE à l’époque du lycée. Nous étions jeunes et insouciants ! Le PRC Crew va alors accroitre ses membres d’année en année.

Que signifie PRC ?
PRC a deux significations distincte le « Paris Réunion Connexion » est son nom originel. Mais la branche locale est « Pur Race Coq », l’animal étant un emblème et un véritable culte à la Réunion (bataille coq). Il y avait alors deux représentations : La Réunion des hauts et la Réunion des bas ! Ainsi nous nous retrouvions tous sur un même mur avec des lettrages différents, dans une harmonie parfaite.

Vous êtes à combien dans le crew ?
Actuellement on peut dire que nous sommes réellement 10. Même si au début nous étions plus car le crew était à ses débuts. Depuis certains se sont arrêtés, d’autres sont arrivés.

Présentation de chaque membre :
Ikon, dock, dick, makio, l’horloge, rskpé, loisir, shoz, liz, miel, mek (des olds timer), milk shake, ulper (toujours actifs), bongo, beoz, biz, wosk, west, kart (des mecs inoubliables et très importants à l’époque des gros blocs !)

19239793_435824916816374_1765791686_n

A la Réunion, on voit souvent de gros bloc de lettre PRC sur de grandes façades, se faire voir de très loin est l’une de vos priorités ?
C’est vrai nous étions très passionnés et investit par les gros blocs letters. Pour nous c’était un moyen de se retrouver. C’était pour nous des challenges mais aussi l’occasion de se différencier des autres crews de l’île. Durant ces années le graffiti était très présent sur la Réunion, il fallait pour nous se démarquer. Mais il faut aussi souligner que tout cela nous a procuré des moments, jusqu’à ce jour, INOUBLIABLES.

 Graffer en crew, les avantages ?
Déjà la notion crew doit être qualifié à sa juste valeur. Pour nous il n’était pas rare de tous se retrouver (ça faisait beaucoup de monde !) et c’est vite devenu du travail de groupe. Les blocs et les fresques réalisés étaient devenus un vrai travail d’équipe. Je pense que c’est un vrai avantage. Le mélange des styles, la façon de travailler nos pièces, on était en perpétuel apprentissage. L’entraide, que se soit au niveau du graffiti, mais surtout dans la vie. Des valeurs hip hop que l’on ne perdra jamais. Au début le crew ne se résumait pas qu’au graffiti : danseurs, chanteurs (et qui chante toujours), skateurs… il n’était pas rare de se retrouver chez les uns pour partager un repas, discuter, s’éclater. C’est toujours le cas aujourd’hui mais avec quelques années en plus et plus de maturité.

Actif à l’échelle nationale et internationale ?
Avec le temps, certains membres du crew se sont expatriés. Certains à Toulouse, Paris, New York et Barcelone. Quand cela devient possible, nous essayons de nous retrouver pour peindre tranquille et sans pression.

 Le crew est toujours formé ? Si non, pourquoi ?
Le PRC est toujours formé, certes nous n’avons plus le rythme d’avant, beaucoup d’entre nous sont devenus des pères de famille. Mais dès que l’occasion se présente nos sacs sont prêts et nous allons poser. Essentiellement en terrain mais toujours avec la banane et la même passion qui nous animent depuis tant d’années.

19206533_435826603482872_713716117_n

Des anecdotes à raconter ?
Ils y en a beaucoup, mais certaines nous ont marqué. Notamment lorsque nous réalisions une grande fresque sur le thème des volailles au bord dune route nationale et qu’un véhicule des pompiers s’arrête sur la BAU. Un moment exceptionnel car une naissance a eu lieu. Nous crions alors tous nos noms pour, pourquoi pas, donner une idée de prénom au petit.

Il y a eu de bons et de moins bons souvenirs, ils nous a fallu calmer nos ardeurs de blocs lorsque les forces de l’ordre comptaient bien nous mettre la main dessus.

Mais aussi des différents, avec un crew qui a duré très/trop longtemps. Anecdotes qui avec le recul nous a fait comprendre que pendant une période nous sommes allés trop loin. Au niveau des blocs letters, l’insouciance avait pris le pas sur la réalité. Certains anciens n’étaient alors pas forcément d’accord avec cela et nous pouvons maintenant le comprendre. Mieux vaut tard que jamais.

 Est-ce que la Réunion est un lieu propice à la création, aux spots de graff ?
Nous avons grandit avec des graffeurs de talents tant au niveau Lettrages que Perso. Ce fut très enrichissant car les magasins de bombes n’existaient pas donc les marques spécialisées non plus. On pouvait vraiment juger la force de chacun car nous graffions avec des bombes pour automobile ou autres. Les lSA, OCB, ADR, ALEZ, 3HS, DT, NSK, DKP, PEZ et j’en oublie certainement, étaient omniprésents. On pouvait voir des fresques magnifiques ou même des chromes bourrés de style. Oui je pense que la Réunion est propice à l’aérosol, au GRAFFITI. Ces mecs nous ont ouvert la voie. Il y avait des styles différents de partout c’était hip hop, une ambiance particulière tout en vivant sur une Ile. Nous avions alors à coeur de reprendre le flambeau.

19265102_435824420149757_105946710_n

Des projets en vu pour 2017 ?
Nous sommes maintenant bien moins actifs mais notre ambition est de pouvoir peindre dès que cela est possible. Le graffiti est pour nous un moyen de nous évader, de se retrouver, nos projets sont simples : Faire des lettres et encore des lettres, créer des connexions quand cela est possible. Nous en profitons pour saluer tout les graffeurs de l’île : la jeune garde qui monte, respect aux Tea, MOB, 253, OKF et ceux que nous oublions, qui nous offrent un peu de Peps sur nos routes. Un gros Salut aux writers qui sont hors département, je pense à hugo, la lizette, djamb et docker. Un big gup à LABAZ crew des mecs important pour nous.

Pour finir je rajouterai qu’avec le temps nous perdons des personnes chères, j’adresse donc toute mes pensées à ceux qui ont disparu, grosse dédicace à MUMU et POST. Nos pensées aux autres qui ont connu la douleur.

Crédits photos : PRC Crew