Rah Digga & Bahamadia à La Bellevilloise

67089915_1244002335788129_8644853758993367040_n

Rah Digga et Bahamadia DATE UNIQUE EN FRANCE

Deux heures de show pour les puristes du rap underground dont leur feat « BE OK » EN EXCLUSIVITE LIVE !

La Philadelphie terre de naissance de cette Mc qui représente l’undergound Hip-Hop féminin ! Bahamadia signée chez le label indépendant Goodvibe aura déposé son emprunte avec le fameux BeQueen qui l’a propulsée en haut des classements Hip-Hop à l’échelle mondiale.

Citer tous les noms des artistes avec lesquels elle a enregistré prendrait quelques pages mais parmi eux the Roots, Roni Size, Towa Tei, Brand New Heavies, The Herbaliser, Morcheeba, Slum Villag, etc. et bien sûr Rah Digga.

Rah Digga, membre sacrée du crew de Busta Ryhmes Flipmode Squad, a tout simplement marqué tous ceux présents le 9 mars dernier lors de son passage à Paris, en lâchant toute l’énergie de son flow, de sa voix et de cette prestance qui fait d’elle un personnage unique dans l’univers Hip-Hop.

Interview de Rasko

RASKO Graffiti Vandal Street Artist

rasko_graffiti_russia_spraydaily_4

Where do you come from?
Russia.

Why choose Rasko?
Streets gave me this name and it is the best (Still cannot believe)…

It means something?
R – means Real it rocks
A – means Absolutly, form of triangle and best letter by the sound
S – Super Hussler, it strikes! it is graceful as a snake
K – is a Killer!
O – only Original

What is your crews?
No crews, I’m dealin with Hood Husslaz.

Since how many time you write?

I’m writing since 99, maybe some sketches at 98, first photocamera in 2004-2005.

Some of your videos exceed the million of views, how you can explain?
It was a good time and good videos!

What made you want to start?

Dark side music and hiphop, unclear inscriptions of cool people on walls struck me by the mysticism and the dopeness.

copy_0_rasko-graffiti-wall7

8532833022_6d269248f4_z

What are you looking for in your letters?
I try to do them really real, my names have to миять and stun all with the style.

How is the scene writing in Russia?
It’s not growing.

It doesn’t exist for a long time?
Since 98-99.

I heard that street art could be one of the few tools for freedom of expression?
I dunno. I see only lot of people who try to earn money on street art as it is easier to sell it.

Can you explain how easy it is to make money with street art?
To earn money people do the style more sold and clear to all that everyone could understand it. I draw graffiti it what it was for me initially, I’m not strongly informed on earnings on art

Do you tagged for freedom?
Im tagging and writing to promote my style, to make it famous and really cool, and i just like it.

11-Rasko-4-1070x470

Can writing be considered as an American cultural practice?
I dunno, it came to us from Europe mostly.

And in a country like Russia where the two blocs engaged in a cultural war, can we think that writing helps spread a liberal cultural ideology?
The mentality changes, but I don’t see cultural war here. People need only now prosperity and good life, only very few people are interested in liberalism.

The Agitprop used trains to spread the ideas of Marxism-Leninism, how to paint a train now is perceived in Russia?
The painted train gonne be buffed within one day.

11-Rasko-2

It’s easy to write in Russia on street, trains and walls? Specially at Moscow?
In small towns the police can quickly find active artists, and in big, like Moscow, especially nobody does not care, but municipal services paint over drawings within 3 days often. It is quite easy to draw under different bridges and along trainlines.

Do you make exhibition?
No, I don’t do exhibitions yet, but I try to do more works on canvases and in digital format. I trying to learn something new (smile)…

What are your inspirations?
Everything and other graffiti writers.

What are you looking for? your style seems marked by the liquor and proposes its own rhythm apart from the calligraphic canons?
I want to make the style ideal and to change it a little and to develop.

Since how many time you make design for clothes? It’s your mark or mark take your design?
YES all mine, with help of my hustlas from da hood. I began this year and I plan a to release more and improve things for myself and for street guys!

11-Rasko-1

Where we can buy?
rasko1.com

Have you a word for the end?
Thanks for an interviev & Peace and respect to all playaz and graffiti writers wordwide!

5-minutes-avec-Rasko-476

Photographies : © Rasko

L’écriture de l’Ombre

Bernard Fontaine, Terrain Vague
Les graffeurs, en archivant leurs productions éphémères, développent des pratiques photographiques nouvelles que Bernard Fontaine tente de définir à travers une analyse artistique et sociologique. Dans cet essai, la photographie du graffiti est mise en lumière grâce à une réflexion méthodique et référencée, qui laisse la parole à différents acteurs aux démarches singulières. Notre collaborateur publie un nouvel ouvrage sur le graffiti mais sur l’une de ses facettes encore assez peu étuditée : celui de l’archivage. Le livre est un bel objet avec une mise en page intelligente… Mais ce qu’il faut surtout retenir, c’est son contenu fort riche et intéressant : les images choisies et les textes bien ciselés nous font comprendre et parfois même réagir sur la manière de rendre la production graffiti pérenne malgré son côté éphémère. Ne pas rater sa lecture car il mérite plus qu’un détour.

Ecriture de l'ombre

Phet

StereoHeat_72b258853ec614ac8aa2e84b2e78216e-800x276

Phet commence à peindre en 1989 suite aux pièces et pièces qu’il voit dans la rue. Amok 156, Dejoe, Phos et Odem figurent parmi les artistes qui l’inspirent.  Il commence par écrire Kugel et change pour Phet en 1991. Ce nouveau pseudonyme est inspiré d’une réplique de Jackie Chan. Son père étant fan de kung fu, ils regardaient certains soirs des films d’arts martiaux.  Phet étudie pendant trois ans et obtient un diplôme de peintre-décorateur en 1994. Après avoir été décorateur pendant 22 ans il s’initie au tatouage et ouvre en 2018 un salon de tatouage dans le quartier de Wedding à Berlin. Phet maîtrise la réalisation de personnages, décors et lettrages, mais sa recherche s’épanouie réellement dans le travail de la lettre.

La lettre ne se situe ni dans la figuration, ni dans l’abstraction, elle est entre les deux. Le writing propose des images d’un nouveau genre : une représentation par l’abstraction de l’alphabet.  Lorsque le writer crée des lettres, il crée à partir d’une base calligraphique simple une proposition de calligraphie plus complexe. Il cherche de nouvelles formes comportant mouvement, rythme, cohérence. Cette opération de l’esprit appel à ses aptitudes de logique, d’observation, de réflexion, de déduction, d’invention afin de pouvoir créer des lettres harmonieuses revisitées par cette technique.  Créer des lettres pour le peintre est comme résoudre un problème mathématique. Il dispose de formes et couleurs tandis que le mathématicien a des chiffres et des opérateurs, et comme le mathématicien, il doit usiter de ces éléments pour créer un ensemble cohérent, harmonieux. Il manie les formes et les couleurs pour trouver une juste harmonie, comme un mathématicien utilise les chiffres et les opérateurs pour créer un ensemble cohérent.

maxresdefaultSi notre manière de penser est structurée par notre langue, il semble que les germanistes font de meilleurs mathématiciens. Est-ce que la structure transparente du vocabulaire allemand simplifierait des concepts complexes et entrainerait le cerveau à raisonner de façon plus logique ? Les contributions de l’Allemagne en sciences dures (Einstein, Planck, Schrodinger), humaines (Hegel, Goethes, Leibniz), artistiques (Durër, Schopenhaueur, Bach, Kandinsky, Klee, Lagarfeld), inventions (avec Gutenberg, Röntgen, Diesel, Benz, Braun) sont notables.  Elle se délecte également d’une recrudescence d’excellents writers tel que Daim, Mad.C, Skore, Phet. Le langage peut être un des facteurs pouvant expliquer pourquoi autant d’allemands produisent des lettres complexes et équilibrées par un rapport logique entre elle.

Phet invente des lettres où la ligne de l’écriture s’étire en surface. Ses lettres entraînent le regard à circuler du long de leurs lignes de l’intérieur vers l’extérieur et de l’extérieur vers l’intérieur. La surface est rythmée par une structure dynamique composée d’une alternance de lignes droites, rondes et pointes flottant entre vides et pleins, invoquant : force, fluidité, légèreté et dynamique. Phet hybride ces éléments pour créer des paraboles rendant la pointe plus délicate, la parabole plus gracieuse, évoquant une sensation de fragilité forte. Les droites courbées convoquent une sensation de douce stabilité. Il réinvente des éléments propres au writing : une poignée prend l’inflexion d’une courbe en cloche, il cambre et recourbe une flèche, ajoute un simulacre d’apostrophe triangulaire étirée d’un apex incurvé, ses volutes finissent des polygones convexes, et le bout de ses lettres s’échappent en arabesques.  Avec parcimonie il ajoute aux surfaces internes et externes des lettres des éléments chromatiques qu’il revisite (effet chrome, zébrures, fumée, nuages, éclats). Les structures que créé Phet bénéficient d’une palette originale (gris, vert d’eau et rose ; beige, orange et bleu par exemple)  dégradés et aplats se juxtaposent. Ces éléments constituent son alphabet personnel dont il se sert pour exprimer des sensations faisant osciller son éventail entre joie et peine, folie et sagesse, colère et sagesse.

StereoHeat_cb445987e8bd12ea93777b2c5851d8a8-800x450

La maîtrise de l’aérosol qu’il pratique depuis 1989 offre à son style précision et assurance. Les années d’expérience de Phet octroient une liberté à sa peinture qui dépasse la technique (quasiment depuis ses débuts dans le writing). Le style de Phet est parfaitement identifiable et sa complexité rendent  rend son style difficilement copiable.

Le traité de peinture de Léonard de Vinci nous enseigne que le mouvement donne vie aux figures. Cela s’incarne dans les compositions de Phet qui défigent l’espace statique d’une toile ou d’un mur. Les supports émettent sous les traits de Phet un mouvement de respiration. Les lettres y dansent sur un rythme émis par les sillons de musiques imaginaires. Elles sont sobres, leur structure se suffit à elles-mêmes. Elles sont comparables à une formule mathématique qui est élégante parce qu’elle simplifie la complexité du monde. Les peintures de Phet ont cette élégance. Mais elles ne sont pas juste une représentation du monde, elles présentent un nouveau monde. Une  » mise en abysse  » façonnée par les aller-retours d’une peinture du réel qui déchire le réel à même le réel des murs.

27972122_1679566922124631_2455412847317579293_n

Si les germanistes font de bons logiciens, la vague d’immigration (des latinistes du nouveau monde) latino-américaine a largement contribué a inventé un style d’expression international, populaire, libre et aussi comme leur langue : chaleureux.  Le writing apporte une représentation de l’humain par ce qui le distingue des autres créations : l’écriture. L’écriture permet de communiquer des concepts complexes pouvant permettre de voyager dans l’espace par exemple. La figuration nous informe que nous sommes faits de chair, de nos images, et le tag nous dit que nous somme également fait de pensées, de ces mots qui existent parce que l’humanité a créé un langage pour matérialiser cette pensée, et des alphabets pour les perpétuer. Le writing est ce nouveau genre de peinture qui nous représente comme des individus modelés par la pensée. En effet c’est la pensée qui nous éduque, qui configure nos actes. Il est l’art du tag (pseudonyme) qu’il soit beau, démultiplié à l’infini, brutal, épaissit en graff (ou pièce), il est cette représentation d’une humanité qui pense.

En défiant l’autorité pour s’implanter dans la ville, le writing devient ce feu que Prométhée dérobe à l’Olympe. Il est cette folle tentation de se mesurer aux puissants et de s’élever au-dessus de sa condition. Il tente d’aplanir toute hiérarchie pyramidale, adoucir les maux échappés de la boite de Pandore par ses mots. Il est à l’image des révolutions industrielles qui ont contribué à pouvoir démocratiser l’accès aux ressources matérielles et intellectuelles longtemps confisquées par les classes aristocratiques et cléricales. La lignée (qui peut être symbolisée par l’image) ne définit plus notre place dans la société, mais avec la révolution industrielle c’est l’idée, l’innovation, qui va désormais définir notre place dans le monde.  L’art s’est emparé de cette nouvelle organisation, et le writing en est une des déclinaisons possibles. Il est le résultat d’une histoire des arts qui cherche à créer un mouvement de peinture international et la technologie qui permet de réduire les distances du monde de façon physique comme virtuelle.

18301359_1243704419075315_6980729589303242702_n

Phet magnifie par ses compositions cette propension de l’humanité à créer des concepts que l’écriture pérennise, à éduquer par la pensée et former des humains libres, à égalité avec les puissants. Il invente un monde de lettres empreint de liberté. Un monde de lettres logiques nées d’un élan plus émotionnel. A l’image du processus de rationalisation décrit par Antonio Damasio : le corps reçoit des sensations qui vont provoquer des émotions qui vont devenir des informations qui seront rationalisées ; Phet édifie un monde où l’irrationnel croise son antagoniste. Sa peinture symbolise le parfait compromis entre la raison et l’émotion.

Photographies : © DR