Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

mkoQuand as tu découvert le tag ?
J’ai vu des tags et des graffs pour la premières fois dans un arrière plan de fanzine de rock de mon grand frère, puis dans l’émission Rapido.

Quel était ton premier blaze ?
Celui de la belle époque était « H » Edgar : H entre guillemets parce que les potes voulaient toujours l’enlever. Mais il y en a eu avant et après. Mais le plus répandu et/ou connu est certainement M.K.O. »Gimme five ».

700_3200

Quand as-tu peint pour la première fois ?
J’ai toujours dessiné et peint des trucs. Depuis l’école et l’aquarelle jusqu’à l’époxy des bécanes. Donc la première fois que je vois un graff sur un train. Le lendemain matin, j’embraye : local à bécanes, bombes, je sors et inscrit C.H.K sur les murs. (Conscience Hard Kore). DSCF2788 IMG_0317

Peux-tu nous parler de ton premier crew et de son histoire ?
Mon premier crew, c’est C.H.K. J’ai inventé ça et le nom de mes deux potes à fond dans mon délire étaient : Crack2 et KeezB. Ce qui formait le « C » et le « K » de mon crew.

Ce groupe existe-t-il toujours ?
Non ! L’un a été fournisseur de vinyles pour D.J un temps, l’autre à bossé à L.T.D à Châtelet et fait partie de l’équipe Fonky Maestro avec D.j. Poska. Il n’y a plus que moi qui représente leur passé de graffeurs.

Interview : Tarek
Photographies : MKO