Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Homek

« Ma principale motivation dans le graffiti est le partage et l’enrichissement mutuel avec les habitants lors de mes voyages »

Homek Homek Homek
Homek

J’arrive au Sénégal et je trouve une petite quincaillerie au fin fond de la brousse, le gars a quelques couleurs : des bombes à moitiés vides, qualité médiocre, mais c’est pas grave, autant peindre avec du local. Il me demande ce que je compte faire avec ces bombes, je lui montre donc quelques photos, il n’y a pas de graffs par chez lui. Il trouve ça cool et me demande de laisser mon nom sur le côté de sa boutique. Je lui fais avec plaisir : ça ameute tout le quartier ! Ambiance de dingue ! Gros tchek et photos avec tout le monde : ça annonce la couleur pour le reste du périple !

Homek

Sénégal, petit village de Palmarin, accueil au top dans une petite maison de famille.. Mon pote et moi discutons avec le chef de la maison, on échange quelques mots, il nous demande ce que l’on fait. Je réponds : « nous sommes venus monter une expo graff à Gorée »… Lui dessine sur papier. Il me demande de laisser un souvenir sur le mur extérieur en hommage à une personne très malade de sa famille se trouvant dans cette même maison. Une demande très spéciale mais touchante. Il dessine une pirogue sur papier et me demande de la tracer puis ses enfants m’aident à la mettre en couleur, et je trace un graff « DIAM SOM » (signifiant PAIX en langage Sérère), contrairement à l’ambiance du graff de la quincaillerie, l’ambiance est très calme, toute la famille derrière moi. Un moment émouvant !

Homek

Homek

Photographies : HOMEK_TU140/VSP/CDD