Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

graf 7-2 - copie 2Comment as-tu découvert le graffiti ?
Dans mon quartier à Toulouse (Arnaud Bernard), il y avait plusieurs terrains vagues, avec pas mal de graffs et un m’a interpelé et m’a donné envie de faire pareil. C’était le « REGINE » de Yank.

Quand est-ce que tu as commencé à taguer ?
En 1988, je ne savais d’ailleurs pas que cela s’appelait « tag » c’est un pote qui m’a vu faire et m’a dit : « Ah, mais tu tagues ? » et moi : « quoi ? »

Quand est-ce que tu as commencé à peindre ?
Quasiment en même temps, j’étais beaucoup plus attiré par le graff que le tag.

graf 5-2 - copie 2

Où as-tu peint la première fois ?
Dans ces mêmes terrains vagues.

Et où as-tu posé ton premier tag ?
Probablement au lycée.

Lisais-tu des magazines de skate, BMX ou sur le graffiti ?
Skate et BMX non et sur le graff il n’y’en avait très peu… A part Spray Can Art et Subway Art je pense qu’il n’y avait rien.

Comment as-tu choisi ton blaze ?
Pour des questions de lettrage et pour le « ONE » à la fin…

As-tu lu 1Tox, Paris Tonkar ou un autre livre sur le graffiti à tes débuts ?
Oui Subway Art et Spray Can Art. 1Tox et Paris Tonkar sont venus bien après si je me souviens bien.

Est-ce que le Hip-Hop est quelque chose qui te parle ?
Ça fait plus que me parler…

Le groupe IAM a-t-il joué un rôle, selon toi, dans la diffusion du mouvement dans ta ville ?
Certainement en terme de Rap, quant au graff c’est moins certain…

graf 5-2 - copie 3

YES

L’image de Marseille est associée au rap mais assez peu à la peinture. Pourquoi ?
Marseille n’est pas une ville « hip-hop », c’est une ville Rap. Quand je m’y suis installé en 1992, j’ai tout de suite senti la différence avec Toulouse. On avait un mouvement tag/graff hyper actif. Du coup, je me suis moi aussi tourné progressivement vers le Rap, enfin le Beatmaking pour être précis.

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?
J’ai donc commencé en 1988 avec mon crew ABS : on a pas mal tagué et graffé sur la ville et, comme je l’explique plus haut, j’ai ensuite lâché 2 ou 3 ans après mon arrivée à Marseille.

Qui as-tu croisé à cette époque ?
J’ai intégré sur Marseille le crew RDR 313 (Réunion Des Rois) avec SEEK, ABEL, RAYEM, KAME, DJEL, NAMOR… C’était un milieu assez petit et il y avait peu de contacts entre les différents crew… Du coup, je n’ai pas connu grand monde…

graf 5-2 - copie

Le oinje

Quels étaient les endroits où tu peignais au début ?
Les terrains vagues d’Arnaud Bernard, à Toulouse.

Peux-tu nous parler de ton premier crew et de son histoire ?
Le crew ABS (Arnaud Bernard Syndicate) : c’est juste une équipe de mecs de ce quartier. Au début, on était vraiment que deux actifs : Soune et moi.

Quelle est la composition de celui-ci ?
Soune, Tober, Pone, ont était quasiment les seuls à faire des pièces et les autres étaient plus des occasionnels.

graf 5-2

Dardevil

Quel est le style qui t’a le plus influencé ?
Les TCA (Mode 2, Bando…) et les BBC (Lokiss, Skki…)

Quels sont les graffeurs qui te semblent le plus proche de toi ?
Je n’ai plus vraiment de contacts avec le monde du graffiti même si je me sens toujours tagueur au fond de moi. Je vois un peu des « anciens » de Toulouse : Tober, Tilt…

Dessines-tu avant de peindre ?
Oui, j’ai toujours dessiné.

graf 6 - copie 2

Gode

As-tu appris le graffiti sur le terrain ou en dessinant beaucoup avant ?
Un peu des deux du coup.

Quels sont tes points forts ?
Je suis arrivé dans le graff avec un bon bagage technique de dessin et surtout avec un stock de Buntlack™ infiniJ, ce qui était un vrai plus technique…

graf 7-2

Préfères-tu le tag ou le Graffiti ?
Graffiti.

graf 6 - copie 3

ABS (Arnaud Bernard Systeme) un des premiers terrains à Toulouse 199x

graf 6 - copie  graf 7-2 - copie 3 graf 7-2 - copie