Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

PROCHAINE EXPOSITION À LA MANUFACTURE 111
17 OCTOBRE 2015 – 17 JANVIER 2016

CALLIGRAFFI
QUAND LA CALLIGRAPHIE RENCONTRE LE GRAFFITI
Pour sa seconde exposition, la Manufacture 111 se lance un nouveau défi de taille : réunir quatre artistes d’horizons et de cultures différents autour du thème de la calligraphie. Certains viennent des beaux-arts et d’autres du street-art, mais tous jonglent avec les traditions et les codes établis.

4 ARTISTES RÉUNIS :

Réunis en résidence par la Manufacture 111, ils auront carte blanche pour s’approprier et investir la galerie d’exposition en faisant dialoguer leur vision du lettrage, leur culture et leur approche de la calligraphie. Ils créeront in situ des œuvres inédites collaboratives en travaillant ensemble et en mêlant leur savoir-faire et leurs inspirations.
L’objectif de l’exposition Calligraffi consiste à montrer le lien fort qui existe entre la calligraphie et le graffiti, ce dernier étant une simple évolution de la calligraphie traditionnelle.
Une exposition pleine de création, de découverte, de rencontre et d’interculturalisme : une exposition à l’image de la Manufacture 111…

NOUREDDINE CHATER

Né en 1975 à Marrakech et formé aux arts plastiques, Noureddine Chater est repéré dès ses 13 ans au prix de la Jeune Peinture de la ville de Lidice (Tchécoslovaquie). Il expose en solo à partir de 1997 et enchaîne depuis les présentations de son travail (Rabat, Casablanca, Apt…) et les distinctions (Grand prix national de la Caisse des Dépôts et de Gestion, 2008).

C’est principalement dans la calligraphie arabe que Noureddine Chater puise son inspiration, mais c’est en peintre qu’il s’approprie et remanie cet héritage. Dans ses toiles, la lettre s’inscrit dans un univers abstrait qui la sublime mais qui lui ôte dans le même temps tout pouvoir signifiant : elle est forme et devient mouvement, couleur. Sur des teintes denses et profondes, les signes jaillissent dans leur beauté graphique.

THE BLIND

The Blind est un graffeur pas comme les autres. Diplômé de l’école des Beaux-Arts de Nantes, artisan sérigraphe et membre du collectif nantais 100 Pression, il ajoute à cet art de la rue, traditionnellement assimilé au vandalisme, une touche personnelle et originale. Sa spécificité ? Le graffiti pour aveugle, collage de demi-sphères de plâtre sur les murs de la ville, texte en alphabet braille et en trois dimensions.

The Blind modifie la forme classique du braille et lui donne une plus grande visibilité. Il faut d’ailleurs utiliser la main et non le doigt pour lire ses messages géants. Chaque message est unique et ne prend tout son sens que grâce au contexte dans lequel il a été inscrit. Seuls points communs entre toutes les inscriptions : l’ironie et la provocation.

LARBI CHERKAOUI

Né en 1972, diplômé d’arts plastiques, peintre et calligraphe, Larbi Cherkaoui est un artiste du geste autant que de la lettre. Marocain comme Nourredine Chater, il s’inspire de la calligraphie arabe et l’aliène aux beaux-arts, mais le rendu diffère. Alors que chez Chater les lettres font l’équilibre de la composition, chez Cherkaoui elles fendent les toiles avec une énergie surprenante, nerveuse et plus tendue. Certaines tracent des nuages inquiétants pour en faire une trame sombre, d’autres ont l’amplitude d’une danse, remplissent la toile d’arrondis pleins de grâce.

Autre particularité : Larbi Cherkaoui fabrique lui-même ses supports, à force d’un travail assidu de la toile, du cuir et du bois. Naissent alors des compositions chromatiques saisissantes, alliant magistralement fureur et finesse, noirceur et acidité, dans un équilibre périlleux mais toujours victorieux.

SOEMONE

Graffeur et graphiste, Soemone est avant tout un calligraphe hors pair. Pratiquant le graffiti depuis 17 ans, il s’est initié aux alphabets primitifs et a tracé une voie à part. Avec son esthétique et ses influences nouvelles (écritures protocananéennes, sumériennes et subsahariennes), c’est toute une nouvelle palette qui s’offre à lui et qu’il fait pénétrer dans l’univers urbain.

Préférant dorénavant pinceaux et calames à la traditionnelle bombe aérosol, il assemble ses caractères énigmatiques en motifs d’allure mystique, bandes circulaires, disques ou simples aplats rectangulaires de grande dimension. Leur netteté et la structure de leur agencement contrastent avec le foisonnement habituel du lettrage graffiti que ses œuvres côtoient dans les entrepôts désaffectés. Elles ont la discipline d’une pratique millénaire, associée au coup d’œil avisé d’un artiste esthète, moderne et novateur.

LA MANUFACTURE 111
19 boulevard Davout
75 020 Paris
01 40 33 01 36
www.manufacture111.com