La Time Capsule de Swoon investit le Fluctuart

Pour la première exposition du nouveau centre d’art urbain flottant Fluctuart, c’est l’artiste Swoon qui vient présenter « Time Capsule » jusqu’au 22 septembre.

« Swoon est une pionnière, combattante pour les droits sociaux, dans un domaine traditionnellement dominé par les hommes, le machisme et les activités réputées comme illégales ; elle a traversé toutes les barrières pour redéfinir ce que le “street art“ signifie aujourd’hui. » – Raphaela Platow (The Alice & Morris Weston Director and chief curator of Cincinnati Contemporary Arts Center)

L’exposition présente des œuvres de sa première rétrospective, « The Canyon : 1999-2017 » et s’enrichit d’œuvres réalisées lors de sa résidence de 15 jours sur Fluctuart. Cette exposition monographique est conçue comme un parcours chronologique à travers l’œuvre de l’artiste, retraçant son évolution artistique et technique.

En octobre, l’exposition s’installera au MUCA de Munich, partenaire de la création de l’exposition. Cette « Time Capsule » se veut itinérante et internationale, et voyagera par la suite dans de nouvelles institutions.

Seth en exposition au château Labottière

Embarquez pour un voyage unique et coloré à l’image de l’univers de Seth. Du 2 juillet au 7 octobre, l’artiste sera exposé au sein du château Labottière de l’Institut Culturel Bernard Magrez, à Bordeaux.

Les salles du château seront organisées sur le thème de ses différents voyages. Chaque pièce représentera un projet différent, correspondant aux pays que Seth a explorés, véritable visite immersive, plongée dans son univers.

“Mes peintures sont des portes qui s’ouvrent sur un monde imaginaire auquel chacun peut s’identifier. Mes personnages sont le fruit de plusieurs années de peintures dans la rue, dans plus de cinquante pays différents.”

L’exposition comprendra des toiles, des photographies, des installations, plusieurs films ainsi que des collaborations avec d’autres artistes proches de Seth

The Blind et l’expo qui se regarde avec les mains

Dans le cadre de l’exposition J’ai le droit d’avoir des droits, l’artiste The Blind est invité le 8 juin à faire découvrir son art unique qui utilise le braille à l’échelle urbaine pour créer des messages mêlant ironie et provocation.

« Voyants et non-voyants ont besoin l’un de l’autre pour accéder à cet art en trois dimensions ».

Le travail de The Blind est né de l’envie de rendre l’art accessible à tous et partout. A travers sa pratique, il cherche à sortir le braille de son format et de sa forme classique, pour lui donner une visibilité à plus grande échelle, invitant les voyants à découvrir cet alphabet.

« A / R . Beijing to Paris », l’exposition qui fait se rencontrer la Chine et la France

L’exposition « A / R . Beijing to Paris » arrive enfin à Paris du 5 juin au 20 juillet, dans le cadre du festival Paris Hip Hop. Comme un Aller / Retour entre les deux villes, l’exposition est placée sous les thèmes de l’échange du voyage, mais c’est avant tout une rencontre.

Les chinois RAY, M53 et CER et les français DA CRUZ et NIKODEM se sont rencontrés en novembre 2017 à Pékin pour graffer les murs du tout nouveau projet immobilier de « Beijing Fun » à deux pas de la place Tienanmen, quartier symbolique d’une Chine où s’entrechoque modernité et tradition.

Pendant dix jours, les cinq artistes, tous issus du mouvement graffiti / street art, ont échangé et appris à se connaître par la peinture et la création. Au départ artistique, cette rencontre est rapidement devenue humaine. Preuve une nouvelle fois que la culture, l’art et, ici le graffiti, constituent des vecteurs privilégiés de dialogue.

Presque deux années plus tard, l’exposition fait son retour à Paris à La Botica (dans le 20e arrt.) et présente toiles, esquisses et bijoux… L’occasion de prendre part à cette rencontre et observer les visions du monde de deux cultures différentes.