Exposition Gotha

thumbnail_gotha3

Réunis par Thierry Grone et l’association CULTURE DE BANLIEUE, , dix-huit  graffeurs  délaissent leurs murs du 26 au 2 avril pour exposer leurs toiles à la Légion d’honneur.

Vernissage vendredi 28 mars 2020 à 18H

L’exposition, qui prendra place dans la salle de la légion d’honneur à Saint Denis s’intéressera aux différents styles et personnalités du graffiti.

ACRE _ALEX_ BERTHET ONE_ CEZAM _D.I.S.E.K_ ERESKA CREW_ HARIBOW_ KALEES _KRACO _MEDIA_ OMOUK_ PERSU _SKEY _SUN-C _TACOS_ TEAM_  VISION et WEAN

Ses 18 artistes représentent une ère dans le graffiti, influencés par des courants artistiques multiples, avec des recherches techniques et esthétiques ; poussant l’adhésion d’un public amateur ou confirmé de plus en plus large. Choix entre graffeurs de la seconde génération (86/90) les old schoolers et de la nouvelle génération (fin des années 90) il y a un parti pris : montrer la diversité du graffiti, diversité dans la pratique du « spray », de la bombe, développement de la lettre et la prise de risque. Ils ont tous connu ce passage du papier au mur, de l’esquisse au remplissage, du contour à l’harmonie des couleurs et des dégradés : la vérité du terrain.

NOTE D’INTENTION PAR THIERRY GRONE, COMMISSAIRE DE L’EXPOSITION

L’histoire du graffiti est une histoire riche, parsemé de chapitres où des héros des temps modernes se croisent, leurs anecdotes et histoires se mêlent et s’entremêlent ou parfois se ressemblent ou se contredisent. En 40 ans, le graffiti est encore trop souvent réduit à son pseudo caractère social par les médias alors que ce mouvement est une culture et un mode de vie à part entière…

Beaucoup d’artistes ont émergé, certains sont aujourd’hui des références voire des légendes. Les précurseurs des années 1970 – 1980 appelés « old timer », sont devenus des artistes confirmés qui ont dédié leur vie à leur art et construit une œuvre riche.
Du tag au graffiti, des trains aux murs, il n’y a qu’un pas. En revanche, du graffiti au street-art, et de la rue aux galeries, le pas lui, est immense. Le terrain de jeu des artistes issus du graffiti s’est considérablement élargi.

Aussi le débat graffiti ou street art sera toujours présent, pour moi, le graffiti a toujours existé. Inventant les codes d’une culture urbaine naissante qui va avoir autant d’impact sur la culture visuelle occidentale que le rock’n’roll n’en a eu sur la musique dans les décennies précédentes. Le graffiti procède d’une essence romantique.

Désintéressés et volontiers anarchistes, les premiers adeptes du graffiti à la bombe aérosol inventent une culture à part entière et la qualité perçue de leurs interventions repose d’abord sur la bravoure. La performance est liée à une forme de transgression et de provocation dans l’espace public, et la finesse de leur calligraphie est poussée à l’extrême, jusqu’au cryptage.

Quelle autre expression artistique et culturelle aura su se renouveler en même temps que dépasser ses propres frontières mais restant fidèle à son origine : la rue. À travers les œuvres de ses artistes de renom, l’exposition « GOTHA » dresse un aperçu de ce mouvement devenu culture, et donne une vision artistique

Exposition From Gotham #7

From Gotham-7

A l’occasion de l’ouverture de la Crazy Galerie à Rennes, le collectif From Gotham vous convie à l’inauguration de ce lieu lors du vernissage le vendredi 20 mars à partir de 17 heures en présence des artistes. L’exposition sera visible jusqu’au 30 avril !

L’entrée de la galerie se situe à l’intérieur du magasin Crazy Factory dont une partie de la nouvelle décoration a été réalisée par Tarek et Mat Elbé.

Les Artistes : Mat Elbé, Vincent Pompetti, Sophie Neury, Nathalie Molla, Olivier Nestelhut, Tarek et Yarps.

Lieu : 26 Rue Saint-Louis à Rennes
Transport : Métro Place Sainte-Anne
Horaires : du mercredi au samedi de 10 heures à 19 heures et sur rendez-vous.

Site : https://gotham.home.blog/

Exposition Spraying board

83654630_2581605591967091_3318808838362103808_n

Superposition & The Daily Board s’unissent une nouvelle fois pour mettre à l’honneur le Skateboard et les Arts Urbains lors de Spraying Board : une exposition collective de 315 m² dédiée au Skate Art. Viens découvrir 44 skateboards peints par 12 artistes locaux, nationaux et internationaux issus du graffiti, néo-muralisme et street-art.
Quoi de mieux pour cette exposition itinérante que de prendre son départ à Lyon ! Capitale française du Skate et en pleine effervescence artistique, c’est dans le centre ville que nous donnons le coup d’envoi.
La 1ère édition de cette exposition se déroulera au cœur de la Presqu’Île de Lyon, à la Galerie des Terreaux. Au programme, des œuvres colorées à découvrir du 5 au 28 mars.

VERNISSAGE 5 MARS
Rendez-vous le 5 mars de 18H à 23H pour inaugurer l’exposition Spraying Board et rencontrer l’équipe ainsi que les artistes.

Visible du 6 au 28 mars, du mardi au samedi, de 11H à 19H

+ d’info sur notre site internet : http://bit.ly/sprayingboard

PROGRAMMATION
Exposition de 44 boards
Mapping vidéo de The Live Drawing Project
Atelier d’initiation « Shape ta planche de Skate »
Friperie Ciguë le 21 mars
Espace Shop

ARTISTES
Bambi (Lyon, Fr)
Bebarbarie (Paris, Fr)
BOUDA (Paris · Lyon, Fr)
Chufy (Lyon, Fr)
Combo Culture Kidnapper (Paris, Fr)
Le Monstr (Montréal, Can)
Loodz (Lyon, Fr)
Mani (Lyon, Fr)
Mr.Sphinx (Lyon, Fr)
WENC (Bruxelles, Bel)
YAKES (Paris, Fr)
Yandy Graffer (Lima, Per)

ACCÈS
Galerie des Terreaux – Place des Terreaux
15 Rue Constantine, 69001 Lyon
Accès PMR

Métro A – Arrêt Hôtel de Ville
Bus C3, C14, C13, C18
Vélov’ station Terreaux / Chenavard

ORGANISÉE PAR
Superposition métamorphose l’espace urbain en véritable scène artistique. L’association met un point d’honneur à promouvoir les artistes émergents, revaloriser l’espace urbain afin de fédérer la population locale et lui permettre de se réapproprier son environnement.

The Daily Board (Romain Hurdequint) est un blog qui recense plus de 3000 skateboards artistiques. Romain Hurdequint écrit l’anthologie Skate Art, From the Object to the Artwork, il est aussi le co-fondateur de Tigerclaw Supplies, une marque de fixation de skate.

The Daily Board & Superposition ont déjà collaboré sur les expositions Skate Collector & InkingBoard.

Inauguration de l’atelier/galerie Pegasus

A l’occasion de leur installation dans un nouvel espace de travail (atelier/galerie), Olivier Nestelhut, Mat Elbé et Tarek vous convient à l’inauguration de ce lieu durant trois jours de rencontre, exposition et dédicaces BD. Vincent Pompetti a été invité à cette occasion pour signer ses ouvrages et discuter avec le public.

Un vernissage est prévu le 28 février à partir de 17 heures 30.

87123426_10222232376498053_7361674658032123904_o

Artistes :


— Olivier Nestelhut > peinture
Olivier Nestelhut est un artiste né à Paris en 1966. A l’âge de 6 ans, il débute les cours de peinture en même temps que la musique. Il étudie dans l’atelier de Christiane Rosset à Saint Cloud puis rentre à l’Ecole des Beaux-Arts de Rueil Malmaison. Parallèlement, il apprend le saxophone et la composition au Conservatoire, puis à l’American School of Modern Music.  Après avoir obtenu une maîtrise de philosophie en esthétique sur le geste du peintre, la musique prend une place prédominante dans sa vie. Il compose pour des pièces de théâtre, des chorégraphies, des courts-métrages et des chanteurs. Il mène une carrière de musicien de scène en tant que jazzman. Il s’installe à Rennes en 2002 pour se rapprocher du Finistère, sa terre d’élection. En 2008, on lui confie la direction du festival Jazz à l’Ouest poste qu’il occupera pendant 8 ans pour ensuite reprendre le fil de sa carrière artistique.
Durant ces trente années, il réalise les supports visuels de ses différentes formations et de ses projets. D’autres musiciens font appel à ses services de graphistes. Il reprend les pinceaux en 2016 et réalise une série de toiles sur le Jazz « Backstage » qui sera exposée lors du festival Jazz à l’Etage 2018 (Rennes) et à l’Espace Paul le Flem (Châteaugiron). « Il y a trois ans, je me suis replongé complètement dans la peinture car la temporalité et le caractère immatériel de la musique ne me convenaient plus.
J’avais besoin de pouvoir me retrouver en face de ma création dans un temps arrêté, besoin concrètement de sa présence. Le choix du portrait est lié à cette question de la présence, une nécessité de faire jaillir les figures réelles et fictives qui m’habitent.

— Mat Elbé > pochoir
Mat Elbé est un pochoiriste et photographe pour Paris Tonkar Magazine.
Il n’apprend les techniques du pochoir qu’en 2013, sous l’influence de ses amis Tarek et Yarps. Ensemble, ils prennent pour support les rues de Paris, sur lesquelles ils collent différents motifs dont des madones colorées. Modernité, urbanité et fantaisie définissent à merveille le travail de Mat Elbé.
L’artiste utilise également des toiles comme support pour ses pochoirs.
En 2014, il expose pour la première fois ses créations avec Partitions Urbaines. Depuis, son travail est présent dans de nombreuses galeries en France et à l’étranger.

— Tarek > peinture + BD
À 19 ans, à peine diplômé de la Sorbonne en histoire médiévale et histoire de l’art, et alors qu’il évolue dans le milieu du graffiti depuis un certain temps, Tarek sort “Paris Tonkar”, premier livre d’art consacré au graffiti publié en Europe. Il expose ses premières peintures un an plus tard, en 1992 lors de l’exposition Paris Graffiti. L’artiste vit ensuite à Tunis puis en Syrie, puis expose en France et en Syrie une série d’œuvres photographiques. Egalement reconnu dans le monde de la BD, il a écrit de nombreux scénarios pour plusieurs éditeurs.
Depuis plus de 20 ans, Tarek travaille sur plusieurs médiums, de la peinture à la bande dessinée en passant par la photographie, la vidéo ou encore la calligraphie arabe. En ce qui concerne ses peintures, l’artiste puise son inspiration de ce qui l’entoure, de ses voyages ou tout simplement des rues où il se promène. Masques tribaux, affiches publicitaires ou encore bombes de peinture sont des sources d’inspiration pour le travail pictural de l’artiste. il a également fait connaître son talent lors de performances urbaines à l’occasion de festivals dédiés à cette culture.
Les peintures de Tarek ont été exposées dans le monde entier, en France, en Belgique, au Canada, aux Etats-Unis, en Suisse, en Allemagne, en Italie, en Grèce, au Cameroun et bien d’autres. On peut trouver son travail dans plusieurs collections privées et publiques. Il a même créé sa propre revue consacrée à l’art urbain: Paris Tonkar Magazine. Quant à son travail dans la  BD, il lui a valu de nombreux prix. Un artiste qui vaut le coup d’œil !

Invité _ Vincent Pompetti > illustration + BD
Italien né en Belgique, Vincent Pompetti fait ses études d’art à l’institut St Luc, et en ressort diplômé en 1998 de la section bande dessinée. 2 ans plus tard il publie sa première bande dessinée en tant qu’auteur complet chez Glénat (Planète Divine), puis entame une collaboration avec le scénariste et spécialiste du graffiti Tarek. Il en résulte plusieurs séries comme Sir Arthur Benton (second cycle) ou récemment La Guerre des Gaules, ainsi qu’un récit de pirates (Le Malouin). Tout deux s’investissent dans une maison d’édition indépendante, Tartamudo, avec José Jover, et créent un label (Pegasus). Vincent collabore au magazine d’art urbain Paris Tonkar, et parallèlement, développe une carrière de peintre et illustrateur, en exposant en Suisse (Starkart), Canada (Galerie 203), Italie (2016 et 2017) et en France principalement. Il donne des cours de croquis et peintures à Rennes où il vit depuis dix ans.Ses dernières publications sont la sortie de deux romans graphiques (juin 2015 et juin 2017), « Les Anciens Astronautes » et « Constellation », réalisés en auteur complet, et qui développent un univers de science-fiction / fantasy.

Infos pratiques :


  • Lieu _ 24, rue de Châteaudun à Rennes
  • Transports _ Bus C3 / arrêt Châteaudun ou C4 ou C6 / arrêt Pont de Châteaudun
  • Horaires _ 10 heures à 22 heures le 28 février et de 10 heures à 20 heures le 29 février et 1er mars

Exposition Plurielle à Lyon

A l’Espace Berthelot – 14, avenue Berthelot – 69007 LYON
Ouverture tous les jours du lundi au dimanche (14h – 19h) 

Exposition du 21 au 28 janvier 2020

Vernissage le vendredi 24 janvier 2020 à partir de 18h00 et jusqu’à 21h00
Décrochage le 28 janvier dans la journée.

Day2Day Gallery et les artistes vous attendent le vendredi 24 janvier, à partir de 18h, pour un grand vernissage qui sonnera le point d’orgue de cette surprenante exposition d’une semaine. La soirée verra bien évidemment la présence des exposants, et sera l’occasion pour l’artiste d’honneur, Tarek Ben Yakhlef de proposer un incroyable Live Painting !

En effet, en cette nouvelle année 2020, Day2Day Gallery lance la troisième édition de l’exposition collective intitulée « Plurielle » en réunissant 10 artistes peintres. Cet événement souhaite mettre en avant la pluralité de la peinture contemporaine à travers des styles variés et des univers marqués.
A l’image de la diversité de ce que propose l’art contemporain, cette exposition présente une multitude de techniques, supports et médiums. Ainsi, elle associe des œuvres à l’acrylique, à l’huile, à l’aquarelle et à la bombe, mais aussi à l’encre, sur toiles, papiers ou bois.
A travers un espace dédié à son travail, chaque artiste traduit sa singularité en exposant des œuvres phares et des nouveautés. Du style urbain aux projections sur toile, du néo-primitivisme au figuratif ou du réalisme à expressionnisme, les sens sont en éveil dans ce dédale de couleurs et de matières.