“GWAFFITI” from French West-Indies retrace la genèse du graffiti aux Antilles et plus précisément en Guadeloupe. L’ouvrage présente plus de 20 ans d’activisme pictural de rue entre 1988 et 2008 à travers différentes photos d’époque et de témoignages des principaux activistes du moment.
On découvre les photos de nombreuses œuvres souvent éphémères accompagnés des commentaires de ses artistes de l’ombre, ici mis en lumière.

Le titre du livre associe et mélange les mots « Graffiti » et « Gwada », surnom local de la Guadeloupe.

2 commentaires sur « « GWAFFITI », la mémoire du graffiti aux Antilles »

  1. J’avais fait des recherches sur le gwaff antillais à l’époque des saïan supa crew ou les vieux morceaux de lord ko… Je ne pensais pas retomber sur une actualité de ce genre, sympa !

    J'aime

Répondre à †ryu Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s