Bernard Fontaine, Terrain Vague
Les graffeurs, en archivant leurs productions éphémères, développent des pratiques photographiques nouvelles que Bernard Fontaine tente de définir à travers une analyse artistique et sociologique. Dans cet essai, la photographie du graffiti est mise en lumière grâce à une réflexion méthodique et référencée, qui laisse la parole à différents acteurs aux démarches singulières. Notre collaborateur publie un nouvel ouvrage sur le graffiti mais sur l’une de ses facettes encore assez peu étuditée : celui de l’archivage. Le livre est un bel objet avec une mise en page intelligente… Mais ce qu’il faut surtout retenir, c’est son contenu fort riche et intéressant : les images choisies et les textes bien ciselés nous font comprendre et parfois même réagir sur la manière de rendre la production graffiti pérenne malgré son côté éphémère. Ne pas rater sa lecture car il mérite plus qu’un détour.

Ecriture de l'ombre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s