Anoz (1994)

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Anoz by Anoze Paris Gare de l'Est 1994

Un wagon peint en 1994 à la gare de l’Est et un mur à Vincennes.

Anoze by Anoze Vincennes 1994 - copie

Photographies : Anoz

G-Kill

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

256244_403184903073341_247524498_o

Vous pouvez découvrir son univers : https://g-kill-new.book.fr/

Photographies : G-Kill

We need art : La plateforme dédiée à l’art urbain

Sans titre

WE NEED ART, c’est quoi ?
WE NEED ART, c’est une plateforme internet marchande dédiée à l’art urbain. Aujourd’hui, j’ai convaincu 18 artistes français, de Paris ou de province de participer à l’aventure et j’espère bien que d’autres se joindront au mouvement. La plateforme met en ligne des toiles originales réalisées par ces artistes, et ceci, à des prix raisonnables pour que tout le monde y trouve son compte, les artistes, mais aussi les acheteurs. Pourquoi uniquement des toiles ? Parce que c’est le support de référence selon moi.
Sur WE NEED ART, c’est l’artiste qui fixe le prix de ses œuvres et la plateforme ne rajoute aucune commission à ce prix. On se rémunère différemment. Il n’y a aucune notion de placement financier, c’est uniquement le plaisir d’acquérir une œuvre qui plaît à un prix cohérent.

Sans titre1

Quels sont les atouts de WE NEED ART ?
J’ai voulu mettre l’accent sur les œuvres bien sûr, mais aussi sur les artistes eux-mêmes. Nous avons réalisé une courte vidéo de présentation de chacun d’entre eux avec Tim JARROSSON qui est un motion designer de talent, ce qui permet de les découvrir en action, dans leur environnement, réalisant une toile ou un mur, et nous expliquant leur parcours, leur recherche, leur univers. C’est très dynamique et coloré.
Pour les œuvres, j’ai tenu à ce que les artistes commentent en quelques mots leurs créations. Il est vrai que chacun peut et doit se faire sa propre idée de l’œuvre qu’il contemple, mais c’est bien aussi d’avoir la vision de l’artiste.
En plus, si les visiteurs du site sont intéressés par une œuvre, nous pouvons leur présenter « en vrai » dans notre showroom, car il reste encore beaucoup d’amateurs qui aiment voir ce qu’ils achètent. C’est un plus. Ce n’est pas une galerie, c’est juste un espace où l’œuvre peut être vue sous toutes les coutures. Par contre, il faut prendre rendez-vous.

Sans titre2

Sans titre4

Qui es-tu ?
Je suis juste un collectionneur amateur qui a eu envie de faire quelque chose pour permettre à plus de gens d’accéder à l’art urbain sur toiles. En discutant avec pas mal d’artistes, je me suis rendu compte qu’il n’était pas facile pour eux de vivre de leur art, alors pourquoi ne pas profiter d’internet pour faire connaitre ces artistes au plus grand nombre ? Et voilà, tout est parti de là. Internet est un vecteur formidable pour toucher la France entière. C’est déjà un automatisme dans beaucoup de domaines, et l’art urbain ou non, était un peu en retard dans ce domaine.

Sans titre5

Après, ce n’est pas mon métier, j’ai pris 6 mois pour tout organiser, convaincre les artistes, développer le site, tourner les vidéos, sélectionner les œuvres … Et voilà…aujourd’hui, c’est en ligne.

Et les artistes ?
Sans titre7Les artistes qui m’ont suivi dans ce projet sont d’origines diverses, de différentes générations, de Paris ou de province. Beaucoup d’entre eux sont d’anciens graffeurs des années 90 et 2000 mais il y a aussi de jeunes artistes dans la vingtaine. Je les ai contactés, je suis allé les voir personnellement… Paris, Nantes, Lyon, Saint-Brieuc, Caen… un vrai tour de France, avec la SNCF, tout est possible, même pendant les grèves.
Leurs créations sont très variées, collage, pochoir, graffiti, abstrait ou un mix de techniques. Cela donne des œuvres d’une grande qualité. Beaucoup d’entre eux sont également muralistes, ce qui leur permet d’exprimer leur talent sur des surfaces bien plus grandes. 10 d’entre eux ont réalisé une performance LIVE le samedi 13 octobre après-midi à l’Espace ALBATROS à Montreuil, c’était génial. Une grosse ambiance, musique, public… et le soir, nous sommes tous allés diner dans PARIS. C’est un bon groupe.

WE NEED ART, c’est pour quand ?
Le site est déjà en ligne donc on peut déjà admirer les œuvres disponibles mais on ne pourra passer des commandes qu’à partir du 18 octobre 2018.

Comment vois-tu l’évolution de WE NEED ART ?
La plateforme est ouverte à d’autres artistes, bien évidemment. J’ai pas mal d’artistes en tête à qui je voudrais proposer le projet, mais je pense que le lancement de la plateforme va aussi donner envie à des artistes de participer. J’aimerais bien arriver à une cinquantaine d’artistes, mais je dois garantir la diversité des œuvres et des techniques proposées. C’est ce qui fait l’attrait de notre plateforme. Ensuite, il faut que l’artiste accepte la règle du jeu. Chez WE NEED ART, pas de cotation officielle de type galerie (qui intègre la commission de cette dernière) et de cotation atelier d’artiste inférieure de 50%. L’artiste affiche son prix et perçoit ce prix, c’est le circuit court de l’art, de l’artiste à l’amateur.
Je donne rendez-vous à PARIS TONKAR dans un an, et on en reparle !!

Site : www.weneedart.com

Réseaux : https://www.instagram.com/weneedart_weneedart
https://www.facebook.com/weneedartweneedart