A l’heure du thé avec Chika

Il est 16:00, nous sommes sur le quai, notre livre à la main, notre ticket de train en marque page et sous notre chapeau nous pouvons sentir la chaleur du soleil niçois haler notre peau. Le train arrive et nous servant une rasade de notre thé bio bien au chaud dans notre thermos, on se prend un panel de Chika dans les chicos. 

2020-04-26_01-38-38

Hello Chika, peux-tu te présenter en quelques mots ?
Salut, moi c’est Chika : mes crews 156 CKW VSO NOFX. J’ai 35 ans, je suis née au Mexique et je suis arrivée en France à l’âge de 3 ans. Pour le moment j’ai dû faire une pause dans ma vie professionnelle : j’étais RH dans la vente de produits beaux-arts et maintenant cela fait 3 ans que je peins.

Tu ne peins pas depuis très longtemps mais en si peu de temps tu es l’heureuse détentrice d’une collection de train à faire pâlir le plus aguerri des writers. Peux-tu nous citer quelques modèles qui  y figurent ?
J’ai des TER simple porte, TER double étage, Autorails, aux ETR 1000, ETR 500, Interregio E et ALN. Je suis constamment à la recherche de nouveaux modèles et je ne m’arrête pas forcément sur le fait que ce soit un train casse, un fret ou un train voyageurs.

2020-04-26_01-35-50

Quel est le modèle plus rare dans ta collection ?
Sans hésiter l’Intercity E414, il n’est pas rare par son année de fabrication ou de mise en circulation, ni pour le modèle, mais j’ai eu la chance de pouvoir le taper même pas 1 mois après sa mise en circulation.

Et celui que tu préfères ?
Mon modèle préféré est l’Autorails ALn 668, livrée XMPR : ils représentent une grande famille d’automotrices ferroviaires légères, construites à partir du début des années 1950 jusqu’en 1981 pour les chemins de fer italiens, les FS-Ferrovie dello Stato.

2020-04-26_01-29-01

Peux-tu nous dire quelles sont les motivations qui t’ont poussées à collectionner les peintures sur trains quand la plupart des collections sont plutôt composées de flacons de parfum, ou de tableaux, livres, pins… ?
J’aime collectionner les peintures sur trains pour leur côté éphémère, je sais que suivant la région où nous tapons le train, il ne tournera au final qu’une ou 2 semaines suivant le trafic du moment. Du coup, pour en garder une trace permanente, il est important pour moi de pouvoir prendre les photos. Au final c’est l’ensemble du processus que j’affectionne. Je collectionne aussi les caps, les panneaux signalétiques (métalliques, pvc…) les markers et tout ce que je peux récupérer lors de mes escapades nocturnes. 

Est-ce que tu avais une affection pour la photographie avant de peindre des trains ou cette passion est venue avec ?
J’ai toujours été attirée par cet univers artistique : au lycée, j’ai étudié l’histoire de l’art et nous avons approfondi l’histoire de la photographie en retraçant les étapes qui jalonnent l’évolution du procédé photographique depuis son invention jusqu’à nos jours. Aujourd’hui les appareils sont devenus plus petits, tout en offrant des possibilités techniques et une souplesse très supérieures à celles de leurs prédécesseurs argentiques pour un niveau de qualité équivalent, bien que le rendu soit différent (le grain n’est pas le même, les effets de moiré ne sont pas rendus de la même façon…). Mais il est vrai que depuis que je peins j’ai pu faire évoluer ma façon de saisir l’image. Je me surprends à prendre énormément de photos d’ambiance.

2020-04-26_02-22-53 (1)

Tu vas également faire les repérages, peindre toute seule et probablement bencher toute seule, en retires-tu une certaine fierté ?
Oui, je vais régulièrement faire mes repérages toute seule parce que je n’aime pas avoir de mauvaises surprises quand je rentre dans un dépôt et aussi parce qu’il est indispensable de vérifier si les entrées et les sorties sont toujours ouvertes. Je passe également beaucoup de temps sur Google earth pour trouver de nouveaux spots. Je benche toute seule et je suis fière d’être autonome. J’ai eu la chance de pouvoir effectuer les repérages avec d’autres personnes mais il est pour moi nécessaire de le faire par moi même (rires)… Surtout quand on est une fille et que l’on arrive dans ce milieu « graffiti vandale » essentiellement macho et masculin.

Est-ce que tu penses qu’il est impressionnant de voir une fille peindre dans un milieu essentiellement composé d’homme et encore plus dans le cercle très fermé des trainistes ?
En France oui, il m’est arrivé d’emmener des gars faire des trains dans ma région et qu’on me dise c’est la première fois qu’une fille me paie un plan. Beaucoup restent sans voix quand je fais le tour du yard seule pour m’assurer qu’il ny ai pas de sécu ou de worker ; il est plus commun que ce soit les hommes qui prennent les risques pour les repérages et les entrées dans les dépôts. Du coup je mets un point d’honneur à être aussi carrée, voir même plus, dans mes préparations, mes priorités quand on va sur un de mes plans c’est que tout le monde peigne en tranquillité d’esprit et rentre à la maison sans encombre. En Italie, il est beaucoup plus courant de rencontrer des filles dans l’univers des trainistes et ça fait plaisir à voir. 

2020-04-26_01-31-08

C’est vrai que c’est impressionnant de t’imaginer aller répérer toute seule. Est-ce une façon pour toi de prouver que premièrement, en tant que femme, tu peux être l’égale d’un homme et deuxièmement, en tant qu’être humain, tu peux t’émanciper de lois axées autour de l’économie plus que du social en passant par dessus elles d’une façon artistique ? 
Oui, c’est une façon pour moi de leur prouver que les filles sont tout aussi capables qu’eux. Il m’est arrivé de rencontrer des personnes pour qui il était inconcevable que je puisse avoir fait autant de modèles étant donné que je ne suis qu’une fille. C’est à ce moment que je me fais un malin plaisir de peindre avec eux, de finir mon panel avant eux et de « tcheker » jusqu’à ce qu’ils aient fini leur pièce. Je leur démontre qu’il ne faut jamais juger un graffeur par sa taille, son âge ou encore son sexe mais par sa détermination. J’ai toujours occuper des postes à responsabilité, j’ai une vie de famille rangée, le fait d’avoir cette deuxième vie me permet de passer au-dessus de ces lois d’une manière soft et artistique. Ces actes me procurent une certaine émancipation mais je garde à l’esprit que c’est totalement interdit et répréhensible par la loi. Ce n’est pas parce que je suis une graffeuse que je suis automatiquement une délinquante.

Est-ce une façon artistique d’apporter une modification là où les entreprises imposent leur point de vue à la nation ? D’autant qu’il n’est pas anodin de choisir des trains qui sont fait pour relier les gens à leur lieu de travail, de loisir… La révolution industrielle n’a été possible qu’avec l’arrivée du chemin de fer, est-ce une façon de dire : ne nous oubliez pas, un peu comme si tu plantais du myosotis ?
Inconsciemment certainement, le chemin de fer permet de garantir des déplacements rapides et sûrs pour les personnes comme pour les marchandises. Il a contribué ainsi puissamment à la révolution industrielle, à la capitalisation et au développement du secteur financier et du commerce. Il a pris ainsi une importance majeure tant sur le plan économique que sur le plan social. Néanmoins, pour moi, le train ne reste qu’un support mouvant, il me permet de diffuser le fruit de mes recherches et de surtout me faire connaître des autres writers : mon but premier et de faire toujours plus grand, toujours plus fort. (top to bottom, end to end, whole-car, whole-train).

2020-04-26_01-42-26

Est-ce que comme certains trainistes, tu entraînes ta condition physique de façon à pouvoir courir vite, sauter, escalader ?
Depuis le confinement, je me suis mise à faire beaucoup plus de sport, je muscle mes jambes, mes bras, afin de pouvoir me mouvoir comme bon me semble. Il est très important pour moi de pouvoir escalader seule un grillage, sauter un mur ou courir lorsque la sécurité et la « ferro » arrive. Que l’on soit un homme ou une femme dans ce monde « graffiti vandale », nous nous devons d’avoir un minimum d’entretien physique. Pour ma part, j’ai plusieurs projets qui nécessitent un bon état physique et une meilleure hygiène de vie. Du coup, je profite de cette période atypique et un peu singulière pour me remettre en forme.

As-tu des projets quand la quarantaine sera finie ? 
Effectivement, j’ai plusieurs projets pour la fin du confinement.  Je vais monter à Paris, bouger sur Marseille, aller avec mon binôme à Vienne, en Espagne, en Allemagne, en Suisse et passer un peu de temps en Hollande. D’ailleurs j’en profite pour remercier mes Partenaires in Crimes : Opinel, Fams, Yene, Dexter, Aïko.  Et merci à toi Lady K pour cette interview.

Je t’en prie, merci pour ce mot de fin, Chika. 

Screenshot_2020-04-26-14-28-08-1

Crédit photographies © Chika

Instagram : https://www.instagram.com/chi_ka_una

Jésus Sauve !

equZcNYx0d40hQVIukNFfGyylYWJiZIjYJI3OCsa_400x400En novembre 2018 un mystérieux tag envahit les rues de Paris. Un message écrit en lettres capitales et qui proclame : “Jésus Sauve ! ”. Tout le monde l’a vu. Dans tous les arrondissements de la ville et tout le long du périphérique. L’invasion est subite, massive, imparable. Une street évangélisation qui soulève rumeurs et interrogations. Est-ce l’oeuvre d’un seul homme ? Celle d’une équipe ? Est-ce la blague d’un vandale pur et dur ? Ou la signature d’un profane façon évangélique masqué ? Pendant plus d’un an, j’ai mené une enquête « graffitico-religieuse » pour tenter de retrouver ce tagueur.
Une série en 9 épisodes qui vous sauvera… ou pas.

Pour écouter : Jésus Sauve ! par Arnaud Faura

Interview, montage et réalisation : Arnaud Faura
Mix : Arnaud Faura
Graphisme : Insta – the.moon.sailor
Coproduction : Arnaud faura / Paul Emploi(e)

Les fameuses vidéos des 1UP

1UP paris tonkar 4
YouTube Aggro. TV

Que faire pendant le confinement, ou que ne pas faire, telle est la nouvelle question que tout le monde se pose. Souvent il nous arrive de regarder sur notre autorisation dérogatoire pour savoir si nous avons le droit ou pas de faire des choses auxquelles nous avons répondu de façon tout aussi shakespearienne que nous étaient venues nos questions. Et comme nos possibilités ont été réduites, elles sont venues nous dire qu’elles s’en vont, les choses auxquelles nous avions pensé, alors il nous arrive de regarder You Tube, des fois, voire très souvent ces derniers temps. Et tandis que je regardais les stories d’Arthur-vlog-streetart, car parfois il m’arrive de regarder ses stories, surtout quand je fais semblant de travailler, assise devant l’ordinateur. Il se trouve que ses stories abordaient le sujet des vidéos des 1Up. Et là ! je me suis dit que je ne pouvais pas écrire un article sur les vidéos de Bamcontent (publié ce vendredi 24 avril) et ne pas en faire un sur les 1Up. Leurs vidéos vous donnent le smile même quand vous avez perdu votre chien au bout de 17 ans de vie commune. Alors les regarder pendant le confinement me semblait tout indiqué. Par ailleurs d’étonnantes études très sérieuses à ce sujet prouvent qu’elles luttent contre la dépression hivernale grâce à leur teneur élevée en sérotonine. Ils n’ont pas parlé de l’adrénaline qu’elles contiennent, mais elles seraient aussi un atout minceur selon d’autres sérieuses études sur les bienfaits de l’adrénaline pour brûler des calories.

1UP paris tonkar 3
YouTube AGGRO.TV

Je les connais par cœur comme un hit du top 50 une poésie de Baudelaire (ça fait plus intello intellectuel tout de suite), il y a celle avec les drones en Grèce, celle avec les 1UP en couleur dans la ville la nuit, en Grèce, le whole car à quai du nouvel an à Berlin avec les feux d’artifices en background, celle à Bali avec la musique qui va bien avec, celle la nuit à Berlin qui inspirerait une collection de tags dans les laveries automatiques à n’importe qui, et d’autres à découvrir et redécouvrir. Mais ne les déshabillez pas trop, surtout la nuit, si vous les découvrez elle risquent d’avoir un peu froid en ce moment. Vous connaissez le vieux dicton français bientôt désuet grâce à cause du réchauffement climatique : en avril ne te découvre pas d’un fil, ça vaut aussi pour les vidéos je pense. 

1UP paris tonkar 2
YouTuber AGGRO.TV

Entre une série de squats, 300 longueurs dans la piscine (quoi vous n’avez pas de piscine ?), ou pendant les 30 minutes de file d’attente au supermarché, on peut à loisir découvrir visionner les vidéos des 1UP.

1UP paris tonkar 1
YouTube AGGRO.TV

Du tag au cadre avec AR2R – От тега к кадру с AR2R

Il y a quelques semaines Hugo m’interviewait, et dans cette interview,  nous avons abordé la question du street art en galerie. J’ai répondu qu’il serait plus qu’intéressant d’avoir une galerie à ciel ouvert. Là nous pourrions vraiment parler de galerie de street art. Quelques temps plus tard, Ar2r TGK postait un cadre qu’il accrochait dans un train, et je me suis dit : c’est exactement ça. L’idéal serait de pouvoir les exposer dans ces lieux à ciel ouvert et ensuite de pouvoir les vendre, alors la galerie à ciel ouvert remplissait complètement ses fonctions de galerie : un lieu d’exposition et de vente. Un lieu sauvage qui échapperait partiellement au contrôle de l’état lui-même contrôlé par des financiers qui placent l’économie au centre de leurs préoccupations. 

Некоторое время назад Хьюго взял у меня интервью, и в этом интервью мы рассмотрели вопрос уличного искусства в галереях. Я ответил, что было бы более чем интересно иметь галерею под открытым небом. Там мы могли бы действительно говорить о галерее уличного искусства. Некоторое время спустя Ar2r TGK опубликовал рамку, которую он повесил в поезде, и я сказала себе: это то что надо. Идеальным было бы иметь возможность выставлять их на этих открытых площадках, а затем продавать их, чтобы галерея под открытым небом полностью выполняла свои функции галереи: места выставок и продаж. Дикое место, которое частично избежало бы государственного контроля, контролируемого финансистами, которые ставят экономику в центр внимания.

photo_2020-04-19_09-46-46

Depuis combien de temps peins-tu ?
J’ai commencé à peindre sur les murs vers 2004.

Как долго вы рисуете?
Рисовать на стенах начал в начале 00х годов , примерно с 2004-05 года , получается около 15 лет.

Pourquoi as-tu commencé à peindre ?
Je me promenais souvent le long des voies ferrées, il y avait toujours beaucoup de pièces, j’aimais ce qui était peint, j’aimais l’atmosphère du chemin de fer et que les peintures puissent rester longtemps.

Почему ты начал рисовать?
Я часто гулял в доль железнодорожных путей ,там всегда было много рисунков ,мне нравилась то что было нарисовано , понравилась атмосфера железной дороги и рисунков в дол нее.

IMG_20191208_193226_594

J’ai remarqué que beaucoup de gens à Moscou peignent le long des voies ferrées. 
J’habite près des chemins de fer, sur cette voie, je les traverse toujours, les peintures le long des chemins de fer ont toujours été présentes. Cela fait partie intégrante du paysage et de la culture du writing en Russie. Il y a plus de peintures sur la ligne, elles restent plus longtemps. Il y a des pièces tout le long des lignes qui relient la banlieue au centre de Moscou, les gens qui vaquent à leurs occupations, les regardent par la fenêtre. C’est intéressant de savoir quel genre de lettres sont répétées sur chaque clôture, les voies ferrées sont un bon endroit pour peindre.

Почему вы шли по железнодорожным путям? Я заметил, что многие люди в Москве гуляют по железнодорожным путям. 
Я живу рядом с железнодорожным путями ,по этому по пути домой всегда перехожу их, но рисунки вдоль железных путей всегда были,это неотъемлемая часть культуры , больше рисунков на лайне больше- людей увидят ,куски на каждой стенки от станции где живешь до центра Москвы считается некими показателем активности , а людям которые едут по своим делам и смотрят в окно ,становится интересно что это за письмена которые повторяются на каждом заборе,так что железнодорожные пути выгодное  место для рисования.

IMG_20191127_114330_754

Dessinais-tu avant de commencer à peindre des lettres ?
Non, j’ai tout de suite commencé avec le graffiti.

Вы рисовали до того, как начали рисовать буквы?
Нет , я сразу начал с граффити.

Quand as-tu commencé à coller des cadres dehors ?
Il y a environ un an.

когда ты начал вешать рамы на улице?
Примерно год назад.

20200109_120219

Comment t’es venu cette idée ? 
Je voulais sortir des standards du writing, le cadre me semblait tout indiqué. C’est aussi plus rapide pour transmettre un message, j’accroche mon cadre en une demi-minute dans l’espace urbain, là ou produire une pièce nécessite au moins dix minutes, et c’est aussi beaucoup plus économique.

Как вы пришли к этой идее?
Я решил делать что то не стандартное, в первую очередь для себя , рамки это подходящий вариант для меня сейчас , иногда я вещаю холсты , в них можно более содержательно передать какой нибудь посыл обществу,  это будет быстрее чем допустим рисовать аэрозолью, на создания рисунка уходит от 10 минут, рамку я вещаю за пол минуты, плюс финансовые расходы у рамок значительнее меньше чем рисовать болоном ,по крайней мере в России.

Quels messages contiennent tes cadres ?
Cela peut être à propos de mes émotions, des moments politiques ou des faits d’actualité, tout dépend de mon humeur. Je colle juste ce que je veux dire ou ce qui retient mon attention.

какие сообщения содержат ваши рамы?
Это может быть мое настроение , политические моменты или то о чем говорит общество ,  все зависит от настроения ,я просто клею то что хочу сказать или то на что хочу обратить внимание.

photo_2020-04-19_09-46-41

Combien de temps les cadres restent collés ?
Il y a des cadres qui sont restés collés dans la rue jusqu’à trois mois, d’autres dans le métro et les trains jusqu’à un mois. Le cadre s’intègre dans l’environnement, les gens ne pensent pas que c’est un objet rapporté mais qu’il a été placé là par les autorités. Les tags et graffs sont effacés rapidement contrairement à ces cadres.

Как долго держатся рамки снаружи?
Самое большое время которое провисела рамка на улице это 3 месяца , в метро 1 месяц , я думаю если содержимое вписывается в обстановку на которой весит рамка она может провисеть долго ,это выгодно ,обычный тег быстро закрасят, рамку могут принять за своего рода интерьер того места где она повешена или просто будет смотреться интересно.

Cela peut évoquer aussi Banksy quand il a accroché son tableau au musée d’Orsay, qu’en penses-tu ? Est-ce une inspiration pour toi ? 
Banksy a renversé l’idée du street art et du graffiti en général. Bien sûr, il m’a inspiré dans cette direction, après avoir regardé le film « Faites le mur », mes horizons se sont élargis. En Russie, c’était Pasha 183 : les sujets très sociaux abordés dans leurs œuvres, rejoignent les préoccupations de mon travail. C’est plus inspirant que n’importe quelle autre performance, j’aime l’idée que les gens protestent sous forme de peinture dans la rue, surtout quand c’est fait de façon créative.

это также может вызвал Бэнкси, когда он повесил свою фотографию в музее Орсея, что вы думаете? Это вдохновение для тебя?
Бэнкси перевернул представление к стрит арт и в целом о граффити, конечно он вдохновил  меня в этом направлении,после просмотра фильма » выход через сувенирную лавку » кругозор расширился   , в России таким был Паша 183 , остросоциальные темы затронутые в таких работах , скорее меня это больше вдохновляет чем какие то определённые перформансы,сама идея что люди выражают протест в виде граффити мне нравится ,особенно когда это сделано креативно.

20200202_141547

Je me référais surtout à cette idée du tableau qui s’insère dans l’environnement pour Bansky, Pasha t’a influencé de quelle manière, qu’est-ce qui a retenu ton attention chez Pasha ? 
Oui, bien sûr, le cadre a été accroché dans un musée, c’était une inspiration. Le travail de Pacha a été le premier à être considéré sérieusement en Russie, c’est l’équivalent d’un Banksy russe, son travail aborde les problèmes sociaux. Ses travaux me font penser qu’on se ressemble beaucoup.

Я в основном имела в виду эту идею картины, которая вписывается в окружающую среду для Бенкси, Паша как повлиял на вас, что привлекло ваше внимание в Паше?
Да безусловно рамка повышенная в музея ,это было вдохновением,  Паша был первым серьезно обдумывающим свои работы человеком в России, он русский Бэнкси,  остросоциальные темы затронутые им , работы которые заставляют задумываться ,это мне очень симпатизирует.

Vends-tu ces cadres après ou ils restent dehors ? 
Non, je pars accroché là où je l’ai collé, je ne connais pas leur sort. Parfois les gens  trouvent mon Instagram et m’envoient des photos. Malheureusement ou heureusement je ne sais pas comment vendre mon art.

рамы, которые вы вешаете снаружи, в конечном итоге продаются коллекционерам?
Нет , я оставляю из висеть там где приклеил , мне не известна их дальнейшая судьба, иногда мне присылают фото те люди которые забрали их себе ,они находят мой инстаграм и присылают фото , к сожалению или к счастью я не знаю как продавать своего исскуство.

20200331_105842

Le marché du street art n’est pas développé en Russie ? 
Il y a deux ou trois marchands d’art tels que Atmosphère, qui organisent des expositions et des ventes aux enchères, mais c’est rare,. Alors oui, nous pouvons dire que le marché du street art en Russie n’est pas développé.

Рынок уличного искусства в России не развит?
Есть пара тройка арт дилеров такие как Артмосфера которые организовывают выставки ,аукционы ,но это проходит редко , так что да можно сказать рынок уличного искусства в России не развит.

Pourquoi produis-tu ces oeuvres si tu sais que tu ne peux pas les vendre ? Est-ce que les coller te permet de pouvoir les montrer, comme si la finalité de ta production n’étais finalement pas de vendre ? 
Tout d’abord, je le fais parce que j’aime ça, je peux transmettre mes pensées à travers ces cadres ou toiles que j’ai placés dans le train ou dans la rue. De plus, c’est moins cher que de peindre avec des aérosols… La rue est l’espace d’exposition. Je n’ai jamais pensé vendre ce que j’ai fait pour la rue, mais si mes œuvres étaient exposées dans des galeries, ce serait probablement un avantage que plus de gens puissent les découvrir. Plutôt qu’elles restent dans la rue et que des gens ordinaires ou des travailleurs municipaux ne les comprennent pas.

Почему вы производите эти работы, если знаете, что не можете их продать? И позволяет ли вставка показывать их так, как если бы целью вашей продукции не было в конечном итоге продать?
В первую очередь я делаю это потому что мне это нравится ,  я могу донести свои мысли через эти рамки или холсты которые разместил в поезде или на улице. Плюс это дешевле ,чем рисовать балоном ,улица – это и есть выставка. Я никогда не думал продавать то , что  сделал для улицы ,но если бы мои работы были выставлены в галереи, то скорее всего большим плюсом было бы то, что о них могло узнать больше людей , нежели то ,что было оставлено на улице, и в конце концов сорвано обычными людьми или муниципальными работниками.

photo_2020-04-19_09-46-29

Est-ce que tu laisses les oeuvres sur place ou tu les récupère pour les insérer plus tard dans le circuit du marché de l’art ?
Parfois, j’ai des copies si le contenu a été fait dans un collage, mais la plupart sont les seuls pièces.

Вы оставляете работы на месте или забираете их, чтобы вставить их позже в потребительскую схему?
Иногда я оставляю копии , в том случае если содержимое было сделано в коллаже,  но большая часть это единственные экземпляры которые остаются на улице.

As-tu envie de les exposer temporairement dans la rue, puis de les reprendre et les exposer pour les vendre lors d’une exposition ? 
Il y a une idée dans la démarche d’accrocher beaucoup de cadres dans les rues du centre de Moscou. Je ne sais pas si cela peut être considéré comme une exposition, je n’ai pas pensé à la vente, si quelqu’un veut voir ces œuvres aux enchères, je pense que ce ne sera pas difficile.

Вы хотели бы временно выставить их на улице, затем забрать обратно , и почему бы не продать их впоследствии?
Есть идея развесить много рамок на одной улице в центре Москвы, не  знаю можно ли это считать выставкой, на счет продажи я не задумывался ,если кто то захочет увидеть эти работы на аукционе думаю это не составит труда.

20191229_121906

A partir du moment où les oeuvres sont accrochées dans un espace de monstration qui leur est dédié comme une galerie ou comme ce que tu fais de façon si originale, je pense qu’on peut parler d’exposition. Ne penses-tu pas que tu pourrais encore plus jouer sur ce concept en faisant des cartons d’invitations, boire et manger devant les oeuvres comme dans un vernissage ? 
Super idée ! Je pense qu’après la quarantaine, c’est possible de trouver des gens qui seront également intéressés pour organiser une exposition dans la rue, ce sera inhabituel.

С того момента, как произведения повешены в пространстве, посвященном им как галерее или как то, что вы делаете таким оригинальным способом, я думаю, что мы можем говорить о выражении. Не думаете ли вы, что вы могли бы сыграть в эту концепцию еще больше, пригласив выпить и поесть перед работами, как на открытии?
Отличная идея! Думаю после снятия карантина можно найти людей которым тоже будет интересно устроить выставку своих робот на улице,  это будет необычно.

photo_2020-04-19_09-46-59

Et tu pourrais après les décrocher et les insérées dans le circuit de consommation, la démarche d’exposer des cadres dans la rue est vraiment innovante et complètement street-art. Tu semble avoir résolu le problème qui se pose entre l’activité dans la rue et sur toile en exposant tes cadres dans la rue. 
Si c’est le cas, alors je suis content, mais je ne veux pas que l’objectif principal soit de gagner de l’argent, je veux accrocher autant de cadres que possible dans des endroits où ils seront visibles et difficiles à déchirer.

И вы могли бы после того, как вы выбрали их, и вставили в потребительскую схему, процесс демонстрации холстов на улице действительно инновационный и полностью стрит-арт. Вы, кажется, решили проблему, возникающую между активностью на улице и на холсте, выставляя свои работы на улице.
Если это так, то я только рад, но я не хотел бы чтоб основной целью был заработок,  хочется повесить как можно больше рамок-хостов в таких местах где их будет видно и их сложно будет оторвать.

20191207_132514

Produire une oeuvre est un métier, il est logique d’être rétribué pour cela. En France notre conception de l’art peut parfois revêtir des aspects catholico-aristocratiques, où il ne faut pas vendre son art car on en devient l’esclave et également parce que selon les conceptions catholiques gagner de l’argent est plus proche d’un fait diabolique. Les anglo-saxons par exemple n’ont pas ce problème avec l’argent et ont moins de scrupules à vendre leur art. Peut-on penser que ta réticence à vendre de l’art soit un aspect de la culture russie imprégnée par orthodoxie ?
Je suis loin de l’orthodoxie, en tant que culture, la réticence à essayer de vendre mon travail n’est pas liée à la religion ou à quoi que ce soit d’autre, je pense qu’il est nécessaire de séparer ce qui doit rester dans la rue et ce qui doit être vendu aux enchères. Il n’y a rien de mal à ce que l’artiste reçoit de l’argent pour son travail. Au contraire, c’est bien.

Изготовление работы – это профессия, за нее логично платить. Во Франции наша концепция искусства иногда может быть покрыта католически-аристократическими аспектами, где нельзя продавать свое искусство, потому что он становится его рабом, а также потому, что согласно католическим концепциям зарабатывать деньги ближе к Дьявольский факт. Например, англосаксы не испытывают этой проблемы с деньгами и меньше склонны продавать свое искусство. Можем ли мы думать, что ваше нежелание продавать искусство является аспектом русской культуры, пронизанной православием?
Я далек от православия, как от культуры , нежелание пробовать продовать своим работы никак не связано с религией или чем то еще , я думаю что надо разделять что должно остаться на улице а что продаваться на аукционах , нет ничего плохого в том что художник получает за своим работы деньги ,наоборот это хорошо , так у него появляется стимул и понимание что то ,что он любит приносит ему взаимную поддержку.

photo_2020-04-19_09-46-50

Ton objectif principal est de divulguer un message avant de vendre celui-ci, penses-tu qu’il puisse avoir un impact et comment sa monétisation peut dénaturer ce message ?
Je crois que tout art peut affecter une personne, l’essentiel est d’entrer dans son état intérieur. Si le travail qui sera suspendu dans la rue est payé, alors l’idée elle-même sera déformée, car elle n’a pas été faite pour l’âme, mais pour l’argent.

Ваша главная цель – распространить сообщение перед его продажей. Считаете ли вы, что оно может оказать влияние и каким образом монетизация может исказить это сообщение?
Я считаю что любое исскуство может повлиять на человека , главное попасть в его внутреннее состояние. Если за работу которая будет повешена на улице будет заплачено то сама идея будет искаженна, ведь она сделана не для души а для денег в своем большинстве.

photo_2020-04-19_09-46-54

Ne penses-tu pas qu’on puisse concilier travail dans la rue avec un produit qui s’adresse à l’âme, si ce le propos n’est pas influencé par le commanditaire, et pouvoir ainsi garder sa liberté d’artiste ? Ce serait l’idéal : être payé pour nos idées non déformées par une tierce personne.
Si l’artiste pouvait conserver sa liberté de penser et que cela intéresse des spectateurs et commanditaires, ce serait parfait.

не думаете ли вы, что мы можем совместить работу на улице с продуктом, нацеленным на душу, если на него не влияет спонсор и возможность сохранить его художественную свободу? Это было бы идеально: платить за наши неискаженные идеи третьим лицом.
Это прекрасная мысль , я думаю к этому и стоит стремится , это оставит за собой свободу искусства и проявит интерес тех людей которые его ценит.

Merci pour ces quelques mots, as-tu quelque chose à ajouter ? 
C’était intéressant de répondre à ces questions. « N’ayez pas peur d’expérimenter et d’exprimer vos émotions et vos pensées à travers le writing ou le street art ». Quand je vois un tag, une pièce ou toute autre manifestation d’intégration artistique dans l’espace urbain, cela me fait entrer dans le monde de la liberté artistique. Chacun ayant sa propre grande histoire, cet artiste qui a peint là, l’a fait pour des gens comme moi, afin que nous puissions y réfléchir et y réfléchir une seconde. Je souhaite à tous de ressentir ce moment subtil du street art, du monde entier, merci !

Спасибо за эти несколько слов, у вас есть что добавить?
Было интересно ответить на эти вопросы, в конце хочу сказать, не бойтесь экспериментировать и выражать свои эмоции и мысли через граффити или стрит арт , когда я вижу на улице тег, кусок или любое другое проявление художественной интеграции в пространство- меня это перемещает в мир свободных художников , за каждым из которых своя большая история , этот человек был здесь, сделал это для таких же как я людей, что бы мы могли пройти и на секунду задуматься об этом , желаю всем чувствовать этот тонкий момент уличного искусства,всем мир ,Спасибо!

20191227_111850

Retrouvez AR2R sur son Instagram / Найти AR2R в своем Instagram : https://www.instagram.com/a.tgk156

Crédit photographies : ©AR2R / Фотографический кредит : ©AR2R


Comment s’abonner ?

Vous pouvez vous abonner à notre magazine et/ou acheter les anciens numéros en téléchargeant le bulletin ou en vous rendant sur notre boutique en ligne.

Le magazine est disponible dans le réseau presse partout en France et dans plus de 30 pays à travers le monde. En cas de difficultés à nous trouver (points de vente épuisé, etc.) il vous est possible de commander les numéros en ligne et de souscrire des abonnements en utilisant notre boutique Big Cartel avec paiement CB sécurisé (Vias, Mastercard…) via le lien ci-dessous : http://www.ihh.bigcartel.com/

Où acheter le magazine ?

Vous pouvez télécharger la liste de tous les points de vente PARiS TONKAR™ magazine en France en cliquant : ici.