Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

FAT:FAST "MENILMONTANT 2014"

Qui as-tu croisé à l’époque de tes débuts ?
Les artistes que j’ai rencontrés à cette époque sont : KATRE – PRO – GOZE – FAST – DIZE – DIKSA

As-tu peint des métros ou des trains en France ?
Oui, j’ai fait quelques métros avec TRAN et DEXA.

Quels étaient les endroits où l’on peignait à tes débuts ?
Les endroits où l’on peignait à l’époque étaient : Ivry – Vitry – Paris 13 – Bagnolet – Montreuil

FAT:FAST "BIR HAKEIM 2006"

Peux-tu nous parler de ton premier crew et de son histoire ?
Oui alors mon crew est TVA (The vaginal art ou ou The vandal art) : c’est un crew fondé par Zeca, Edone et Tose fin 1987 début 1988 puis repris en main par Fast, Kode et Steas en 1991. Ce crew est muti-tâche : une grande section de vandale (train, métro et voie), terrain et sécurité… Chaque personne passée par ce crew est aujourd’hui hyper connue (Eyone, Konkea, Hens, Resh, Steaz, Kear, Dize, Dok, Sabre, Inack, Kson, Mist, Babs, Relax, Sezam, Pro, Rap, Fizz, Brone, Fast, Sore, Rush, Xare et j’en passe). La liste est trop longue… Il faut voir avec Fast , il vous la donnera ! Sinon, moi je suis rentré TVA en 2005 grâce à Fast : j’étais à la base photographe et, à force de baigner dans le truc, je me suis mis à peindre avec Fast, faire des métros avec Trane et Dexa et depuis je suis à fond dessus.

Ce groupe existe-t-il toujours ?
Oui, ce groupe existe toujours, nous faisons des fresques. Le groupe des TVA fait surtout du vandale : tags, camions, métros…

Est-ce que tu vis du graffiti ?
Non, malheureusement, je ne vis pas encore du graffiti, car il est dur de se frayer un chemin parmi les artistes déjà connu.

FAT:FAST "BELLEVILLE 2014"::

Quand je suis arrivé dans le terrain de Ivry, j’ai rencontré Fast. Je suis arrivé avec mon gros appareil photo et, à un moment, je me suis posé la question de ce que je faisais là, car certaines personnes avaient vraiment envie de me voler mon appareil photo.

FAT:FAST "BELLEVILLE 2014":

FAT:FAST "BELLEVILLE 2014"

Heureusement Fast est arrivé et leur a dit d’arrêter car j’avais l’air gentil. Au final, Fast m’a sauvé et nous sommes devenus amis, c’est donc lui qui m’a appris le graffiti.

Interview : Tarek
Photographies : Fat TVA